Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog Littéraire

  • : Au fil de mes lectures
  • : Mes notes de lecture...Vous y trouverez des genres divers, le fantastique, le polars, le roman historique, la fantasy, la littérature française et étrangère...
  • Contact

" La liseuse " de Fragonard

La-liseuse-copie-2.jpg

Entrez Votre Recherche

Mes Fées et Gestes

 






 

 

Les Archives

...

Avertissement au lecteur qui se risque en ces lieux !
Bienvenue sur mon blog entièrement dédié à l'une de mes passions, les livres. C’est une façon pour moi de garder une trace de mes lectures mais aussi de les partager avec d’autres passionnés et d’échanger des impressions et avis que je souhaite constructifs. 
Bien sûr, mes avis sont personnels et n'engagent que moi.
Bonne balade chez Laetitia la liseuse.

26 novembre 2008 3 26 /11 /novembre /2008 13:07

 Amateurs de suspense, le site "Plume libre" vous propose, en partenariat avec les éditions "fleuve noir", de tenter de remporter cinq exemplaires du nouveau thriller de Karine Giebel, "Chiens de sang". Cliquez sur l’image pour découvrir les questions et y répondre avant le 30 novembre 2008.

 

                                                                                                  Bonne chance à tous ! Voilà les résultats.  Yes, Yes et yes !

Partager cet article
Repost0
25 novembre 2008 2 25 /11 /novembre /2008 05:46

 

Ce week-end se tenait à Toulon, la fête du livre. Le dicton dit jamais deux sans trois (évènements littéraires) alors dimanche, c’était direction le bord de mer. Le vent soufflait fort mais le chapiteau a tenu bon. J’y ai retrouvé avec plaisir la très sympathique Mag, membre du forum Polars Pourpres. C’est d’ailleurs grâce à elle si j’ai eu vent de ce salon. 2008 aura été une année riche en rencontres littéraires - des lecteurs et des auteurs -. Et puis cette foule, c’était impressionnant. Une véritable ruche ! Les auteurs n’étant pas tous à leurs postes, nous faisons un petit repérage des lieux en arrivant. Méga Stands des auteurs, coins des bouquinistes, celui des conférences, des éditeurs et stands dédiés à la BD.

 

Première rencontre avec Karine Giebel, auteur de thrillers. Très accueillante, Elle me dédicace mon exemplaire du livre « Les morsures de l’ombre » que je n’ai toujours pas lu d’ailleurs :$ Une prochaine découverte. Mag l’a lu et approuvé. Mon regard est ensuite attiré par des livres de Romain Sardou que j’avais hâte de découvrir pour lui acheter « Pardonnez nos offenses ». Après renseignement, il était déjà parti :'( Nous retrouvons plus loin Patrick Graham, l’auteur de « L’évangile selon Satan » et « L’apocalypse selon Marie ». Il parle de ses personnages avec passion, vraiment fascinant ! Son prochain livre sera dans la veine de l’évangile selon Satan. J’ai hâte !

 

Puis direction le stand de Jean-Michel Thibaux, auteur de romans terroir et de thrillers entre autres. Le monsieur, très accueillant, est un touche à tout et j’aime changer de genre, la preuve avec « La dernière prophétie » - j’ai eu une très belle dédicace - et de belles histoires provençales. Son prochain roman « L’or du forgeron » paraîtra à l’été 2009. Rencontre aussi avec un de ses amis écrivains, Jean-Pierre Paumier. Côté BD, J’étais aussi venue voir Jean-Luc Istin, scénariste de la BD « Les druides ». Je comptais sur sa présence pour repartir avec son dernier né « Lancelot ». Manque de chance, je l’ai raté de peu…

 

Dernière dédicace avec Sorj Chalandon qui a écrit « Une promesse » et « Mon traître ». Sous le charme de son écriture et des émotions que ses romans dégagent, j’ai choisi son tout premier livre « Le petit bonzi ». Un écrivain et journaliste très convivial ! Pour ma dernière rencontre, je cherchais Olivia Toja qui écrit pour la collection « Les petits guides des paresseuses » chez Marabout. Elle devait être bien cachée mais j’ai eu la surprise de voir Gaëlle Nohant et bien sûr, je n’avais pas mon exemplaire « L’ancre des rêves ». ça m’a fait vraiment plaisir de lui parler de vive voix. Son prochain roman est en route !

 

      

 

Verdict ! Mes balades littéraires me plaisent de plus en plus. Un grand Merci à Mag et aux écrivains. Je vous ai réservé une petite surprise. Une petite photo de moi et de Mag, à ma gauche, prise sur la place du théâtre. Me voilà moins anonyme tout à coup ! Je vous dis à bientôt pour de nouvelles aventures littéraires. A l’année prochaine, Toulon !

Partager cet article
Repost0
23 novembre 2008 7 23 /11 /novembre /2008 01:58

img265/8200/pgxd4.jpg

Editions Anne Carrière - Thriller fantastique - Octobre 2008 - 560 pages

 

Présentation de l’éditeur : Juillet 2008. Marie Parks, profileuse et médium au FBI, met un terme à la carrière sanglante du plus redoutable tueur en série qu’elle ait jamais traqué. Elle n’aspire plus qu’à rentrer chez elle pour tenter d’oublier les images atroces qu’elle a rapporté de cette enquête. Sur le chemin du retour, une vision l’obsède : une fillette noire, dans un stade, au milieu d’une foule de réfugiés, semble avoir besoin d’elle.

 

Au même moment, un ouragan dévaste la côte sud des Etats-Unis. Toute l’Amérique a les yeux rivés sur le grand ravage. Pour quelques scientifiques que les agents d’une étrange Fondation assassinent les uns après les autres, la catastrophe n’a rien de naturel et annonce la reprise d’une lutte engagée de longue date, dont l’enjeu est l’extinction pure et simple de l’espèce humaine.  Alors que l’apocalypse approche, une jeune orpheline prénommée Holly devient, bien malgré elle, la détentrice de pouvoirs terrifiants et l’objet de nombreuses convoitises.

 

Une traque haletante s’engage où le seul espoir de l’humanité réside désormais dans une gamine de onze ans protégée par une femme brisée et en colère, une femme qui enverrait bien l’humanité toute entière rôtir en enfer si ses portes ne venaient pas de s’ouvrir pour l’engloutir.

 

Les premières lignes : "- Marie ?

- Je ne dors pas. Je rêve que je ne dors pas.

L’agent spécial Marie Parks a les yeux fermés. Elle est étendue sur un large divan et respire les odeurs de bois et de cigare qui imprègnent la pièce. Dehors, derrière la baie vitrée recouverte d’un film occultant, des enfants jouent au ballon sur la terrasse de la villa. Plus bas, Marie entend résonner des klaxons quelques sirènes dévalant les avenues. Les rumeurs plus lointaines de Rio de Janeiro, le grand bourdonnement des hommes. La lente respiration de la ville."

 

Mon avis : En 2007, Patrick Graham nous plongeait dans les entrailles du mal avec L’évangile selon Satan. Pour son second roman, il convie ses lecteurs à une course apocalyptique au côté de Marie Parks, profileuse et agent du FBI déjà rencontrée dans le précédent opus. Toujours en proie avec ses démons intérieurs, Marie devra composer avec et puiser assez de forces pour affronter le Grand Ravage tout en protégeant Holly, une fillette innocente malgré ses pouvoirs immenses. L’auteur apporte une bouffée d’air pur et d’espoir avec ce personnage clé. La psychologie des protagonistes est très fouillée et se développe au fil des pages. Elle montre la maîtrise de l’auteur à faire naître une galerie de portraits fascinants à l’image de l’héroïne, jeune femme aux multiples facettes, tantôt forte, effrontée et passionnée, tantôt tourmentée, autodestructrice et cynique.

 

Mené tambour battant, L’apocalypse selon Marie s’ouvre sur un prologue intense, révélant une intrigue bien ficelée et un suspense parfaitement entretenu. Même si les pièces du puzzle se mettent lentement en place, les chapitres défilent, les rebondissements - passés et présents - s’enchaînent sur un rythme d’Enfer. Patrick Graham n’hésite pas à réveiller les peurs les plus primitives de l’homme tel l’extinction de l’espèce humaine, sur fond de manipulations génétiques. De quoi pousser à la réflexion ! Une course contre la montre s’engage pour sauver l’humanité. Enfin, le fantastique dominant cette fois-ci sur le thriller, L’apocalypse selon Marie ravira sûrement les férus d’imaginaire ce qui ne sera pas forcément le cas pour les amateurs de pur thriller. Lecteurs, la fin du monde est proche !

 

Ma note :

Partager cet article
Repost0
19 novembre 2008 3 19 /11 /novembre /2008 09:13

 Vinci, Tome 1 : L'Ange Brisé

Editions Glénat - BD - Tome I, l’ange brisé - Septembre 2008 - 56 p.
 
Abbaye de Vauluisant. 1519. A la mort de Léonard de Vinci et dans le plus grand secret, le roi François 1er confie aux moines un mystérieux tableau peint par le maître lui-même, mais malheureusement bien trop obscur, pour être exposé aux yeux de tous. Devant l’obstination de l’Abbé à comprendre, le roi de France lui dévoile alors une partie de la vie la plus sombre du peintre. Durant l’hiver 1494, une série de meurtres - particulièrement atroces - plonge la ville de Milan, où vit de Vinci, dans le plus grand effroi. Qui est donc ce meurtrier surnommé « le voleur de visage » par les milanais et quel lien peut-il avoir avec le peintre qui se retrouve maintes fois impliqué dans cette affaire ? C’est ce que va tenter de découvrir le prévôt Vittore.
 
Didier Convard et Gilles Chaillet s’associent dans ce diptyque pour édifier une bande dessinée ambitieuse, alliant polar historique et mystère. C’est un pari réussi mais risqué car choisir d’explorer aussi librement le côté sombre de ce grand personnage historique est plutôt osé. 

 
Didier Convard livre une intrigue bien ficelée et sait parfaitement cultiver le secret, ne dévoilant que le strict nécessaire. Léonard de Vinci est le protagoniste le plus complexe, le plus énigmatique de cette histoire. Dans ce premier tome, le doute est au contraire, encore permis quant au rôle de Vinci dans cette affaire criminelle. Pour ajouter un peu de douceur à cette sombre histoire, le scénariste a écrit une belle histoire d’amour mais qui reste encore bien secrète pour l’heure. Redoutablement efficace, le suspense va crescendo et fait de Vinci, l’ange brisé, un récit palpitant.
 
L’effet voulu est particulièrement réussi tant au niveau de l’intrigue que du graphisme. La renaissance reprend vie grâce à l’œil expert et au trait remarquable de Gilles Chaillet, secondé dans cet ouvrage, par Chantal Defachelle à la couleur et Marc Jailloux à l’encrage. Malgré un aspect quelque peu figé et un crayonné académique, Gilles Chaillet restitue avec une grande minutie le décor d’un  autre siècle. Il apporte un soin tout particulier à l’architecture,  au mobilier, aux costumes. Et que dire de la perspective et des cadrages qui sont tout simplement époustouflants de réalisme ! Autre point positif, le choix du papier glacé qui souligne et accentue de belle manière l’éclat des couleurs et la finesse du dessin.
 
Riche de 56 pages, Vinci, l’ange brisé se révèle être une belle surprise qui ravira les passionnés d’histoire comme les amateurs de thriller. Le second tome est d’ores et déjà très attendu !

Ma note :
   Merci à

Partager cet article
Repost0
15 novembre 2008 6 15 /11 /novembre /2008 12:56

Un nouveau virus se propage à vive allure dans la blogosphère et faute de m’être tenue éloignée de ce lieu contagieux, j’ai tout simplement contracté le blog-o-trésors. L’incubation fut longue et douloureuse et après avoir tergiversé un bon moment, je me joins à vous, blogueurs ! Mes précédents challenges n’ayant pas eu le résultat escompté, je fais donc une dernière tentative… pour enfoncer le clou ? Bon, j’espère bien réussir celui-ci. Après je me fais vacciner. Promis-juré-craché !
 
Grominou est à l’origine de ce défi qui se déroulera sur l’année 2009. voici la marche à suivre qu'elle nous a concoctée
 :
 

"1. Faites une liste de 10 livres que vous avez adorés ou qui vous ont marqués, et publiez-la sur votre blogue. Tous les styles littéraires sont permis. Seule restriction, si un livre fait partie d'une série, il doit pouvoir se lire de façon indépendante. (Si vous n'avez pas de blogue, vous pouvez participer en inscrivant votre liste dans les commentaires ci-dessous.)

2. Avertissez-moi dans les commentaires ci-dessous, en incluant le lien vers votre billet.

3. Là c'est moi qui fais tout le travail: je ferai une méga-liste de tous les livres suggérés par les participants.

4. Dans la méga-liste, choisissez au moins 4 livres que vous lirez avant le 31 décembre 2009.

5. Optionnel: si vous écrivez une critique d'un de ces livres sur votre blogue, vous pourrez me transmettre le lien et je l'inclurai dans la liste."



Ma liste des 10 livres phares
 :

 

1. Beloved de Toni Morrison  LIEN.gif


2. Les hauts de Hurlevent de Emily Brontë
  LIEN.gif


3. Loin à l’intérieur de Armand Cabasson
   LIEN.gif


4. Autumn de Philippe Delerm
   LIEN.gif


5. La tisseuse de Léa Silhol
   LIEN.gif


6. Les enfants de Hurin de J. R. R. Tolkien
   LIEN.gif


7. Terreur de Dan Simmons
   LIEN.gif


8. Une promesse de Sorj Chalandon
   LIEN.gif


9. Malpertuis de Jean Ray
   LIEN.gif


10. Attentat à Aquae Sextiae de Jean d’Aillon
   LIEN.gif

    "Pandora" de John William Waterhouse

Partager cet article
Repost0
12 novembre 2008 3 12 /11 /novembre /2008 13:21

La promesse des loupsEditions Albin Michel - Octobre 2008 - 416 pages
 
Les chroniques du loup - Tome I : La promesse des loups

 
Présentation de l’éditeur
 : Ne jamais se mêler aux humains.
Ne jamais tuer un humain sans provocation.
Ne jamais laisser en vie un loup de sang mêlé...
 
Depuis des millénaires, ce pacte régit la communauté des loups de la Grande Vallée. Kaala, petite louve de sang mêlé, en porte les stigmates depuis sa naissance. Miraculeusement épargnée par la meute, elle doit lutter pour gagner sa place en dépit de l’hostilité générale. Quitte à se battre et à se révolter contre des lois qu’elle juge injustes. En sauvant de la noyade un humain, elle va mettre en danger sans le savoir la survie de son espèce et découvrir le mensonge qui se cache derrière la « promesse des loups »… Une découverte qui pourrait lui coûter la vie, mais aussi la destruction de tout ce qui lui est cher. Formidablement documenté, mêlant les théories scientifiques les plus pointues à un imaginaire fantastique, cette saga épique où s’exprime l’inoubliable voix de Kaala, donne une magnifique leçon de vie sur la paix, l’amitié, la différence.

Mon avis
 : La promesse des loups est le premier tome des chroniques du loups, trilogie mêlant fantasy, écologie et roman initiatique. Après des années d’observation et de recherches éthologiques validées par de nombreux scientifiques, Dorothy Hearst invite ses lecteurs à voir le monde avec les yeux des loups. Dans ce roman, le loup n’est plus l’éternelle bête assoiffée de sang mais un animal sauvage côtoyant l’homme depuis des lustres. C’est par une légende d’il y a 40.000 ans que s’ouvre ce récit narrée par Kaala, petite louve de sang mêlé née il y a 14.000 ans. Dévoilant les relations complexes entre homme et loups et le pacte qui en découle, cette légende se transmet de loup en loup pour les prémunir de la disparition de leur espèce.
 
Véritable quête initiatrice, cette histoire raconte le périple du louveteau Kaala qui doit faire ses preuves dans une meute hostile et peu encline à l’accepter du fait de ces origines. Sa force de caractère la pousse malgré tout à se battre et à enfreindre des règles qui pourraient lui coûter chères. Irrésistiblement attirée par les humains, la jeune louve aura un grand rôle à jouer dans les liens étroits mais souvent tumultueux entre hommes et loups. Un équilibre bien précaire. Narrée à la première personne du singulier, La promesse des loups est un conte bien déroutant puisque vu par le regard animal de Kaala. Bien que les personnages soient fort attachants et que la dernière partie du récit soit riche en rebondissements, le rythme manque de constance et le loup semble trop indissociable de l’homme comme si il n’avait aucune existence réel loin de lui à l’instar de Kaala fascinée par son humaine. Fable écologique, La promesse des loups vient d’être sélectionné parmi d’autres livres pour le prix littéraire de 30 Millions d’Amis.
 
Ma note :

Partager cet article
Repost0
7 novembre 2008 5 07 /11 /novembre /2008 22:46

La guerre des Sambre, Tome 1 : Hugo & Iris : Printemps 1830, le mariage d'Hugo Editions Futuropolis - Tome I, Hugo et Iris - Mai 2007 - 56 pages  coeur-chouette.gif
 
L’histoire
 : Au printemps 1830, le jeune Hugo Sambre épouse Blanche Dessang. Ce mariage de raison, organisé par leurs parents, est un très bon prétexte pour Monsieur Dessang, désireux d’accéder à la noblesse et pour Maxime-Augustin Sambre, impatient d’effacer ses dettes. Un échange de bons procédés que ne semble pas apprécier le jeune couple. Quelques mois plus tard, Hugo s’éloigne - avec soulagement - de sa jeune épouse enceinte pour visiter le lointain Hainaut et ses mines de charbon qui lui furent concédées en dot de mariage. Laissant derrière lui la Bastide et son climat familial étouffant, il rencontre dans ce nord, froid et brumeux, un monde qui lui est pleinement étranger. Lui, le nouveau maître des lieux, le fils de bonne famille se trouve confronté à la misère et au milieu ouvrier. Sa vision du monde en sera à jamais changée mais, par-dessus tout, c’est la découverte d’une ancienne nécropole et d’un crâne aux orbites incrustées de pierres rouges au fond d’un mine qui scellera pour toujours sa destinée. Et ce n’est pas le désespoir criant de Blanche ni la naissance prochaine de son enfant qui le ramèneront. La guerre des Sambre peut commencer…
 
Mon avis
: Les lecteurs de Sambre apprécieront sûrement de remonter les origines de cette grande saga romanesque tout comme les nouveaux venus - dont je suis - qui succomberont sans doute, par la suite, à la lecture des cinq tomes de la série mère. Avec Hugo et Iris (Chapitre I), le scénariste Bernar Yslaire, inaugure un projet ambitieux. Celui de trois cycles, trois époques, trois générations de Sambre. Pour accompagner le lecteur, Yslaire propose un très bel arbre généalogique dont les branches dévoilent des noms accompagnés de visages à la beauté mélancolique. Résolument inspirée des grands classiques littéraires du XIXème siècle, la trame se construit lentement autour d’une malédiction familiale instiguée par Hugo. Ce personnage, profondément rêveur et tourmenté, entreprend lors d’un séjour à Paris, d’écrire un ouvrage, fruit de ses recherches et de ses réflexions.
 
Pour ce premier volet introductif de la guerre des Sambre, Yslaire s’entoure de deux jeunes dessinateurs talentueux : Jean Bastide et Vincent Mezil. Le résultat est de toute beauté. Avec un souci constant du détail, chaque case donne l’illusion au lecteur de se trouver face à un tableau. La force du graphisme réside dans les effets de clair-obscur et d’éclairages tamisés. L’obscurité qui règne dans ce récit comme dans les illustrations apporte une dimension dramatique, esthétique et même romantique grâce à une couleur supplémentaire mais plus que tout essentielle, le rouge. Symbole de mort mais aussi de passion. Voilà ce à quoi vous invite cette flamboyante œuvre-d’art !
 
Un joli coup de cœur pour le graphisme et pour une histoire très prometteuse sinon maudite. A suivre sans plus tarder dans le chapitre II sorti en septembre 2008  !
Un grand merci à Keltia dont
le billet m'a convaincue de me lancer dans cette lecture malgré mes  réserves !

Ma note :

Partager cet article
Repost0
4 novembre 2008 2 04 /11 /novembre /2008 19:09

 Terreur

Editions Robert Laffont - Semptembre 2008 - 720 pages  coeur-chouette.gif
 
Présentation de l’éditeur
 : Au milieu du XIXe siècle, deux navires de la Marine royale anglaise et leurs cent vingt-neuf hommes d’équipage, commandés par l’orgueilleux Sir John Franklin et son second, le capitaine Francis Crozier, s’engagent dans les eaux de l’Arctique afin de découvrir le mythique passage du Nord-Ouest qui assurerait à l’Empire britannique une domination totale des mers. L’entreprise tourne toutefois au désastre quand l’Erebus et le Terror sont faits prisonniers des glaces, puis lorsque Sir John meurt dans des circonstances dramatiques. Crozier hérite alors d’une expédition en péril, exposée en permanence aux morsures d’un froid extrême, à la faim et à la maladie. L’équipage est en outre assailli par une mystérieuse créature qui transforme la vie à bord en cauchemar. Quel est donc ce monstre polaire aux longues griffes acérées qui massacre l’un après l’autre les marins de l’expédition ? Quel lien l’unit à Silence, jeune Inuit à la langue coupée recueillie par le capitaine Crozier, en qui l’équipage voit une sorcière ? Bientôt une mutinerie éclate, poussant le capitaine à conduire ses hommes sur la terre ferme… sans savoir que ce qui les attend est pire encore...

 
L’histoire de l’expédition Franklin passionna autant qu’elle stupéfia l’Angleterre victorienne. La mise au jour récente de plusieurs tombes, permettant de conclure à des actes de cannibalisme, n’a fait qu’ajouter au mystère et ne pouvait que stimuler l’imagination de Dan Simmons… Entre horreur et fantastique, Terreur mêle avec virtuosité tous les genres, offre des scènes de chamanisme saisissantes et donne tour à tour la parole aux principaux acteurs de la tragédie en train de s’écrire. Dan Simmons invite ainsi le lecteur à tourner, de plus en plus fébrilement, les pages de ce sombre et grandiose récit.

Mon avis
 : Familier des récits de science-fiction et d’horreur, Dan Simmons s’essaye cette fois-ci au roman historique. Terreur est un savant mélange d’aventure et de fantastique très efficace. Tiré d’un fait réel - la disparition de l’expédition du commandant John Franklin dans les eaux de l’Arctique, l’auteur relate sa version toute personnelle de ce drame qui ne cesse encore aujourd’hui de fasciner. Le lecteur se verra diriger, à la fin du livre, vers une longue bibliographie consacrée à cette tragédie. Redoutable huit-clos, Terreur nous précipite dans un long cauchemar qui ne semble avoir aucune fin, quand lors de l’hiver 1845, le HMS Terror et le HMS Erebus sont prisonniers des glaces. Les 129 hommes et officiers devront dès lors, affronter nombre de dangers dont le froid, la faim, la maladie mais plus que tout, un prédateur polaire au regard de démon. Cette créature qui semble issue de la mythologie inuit rôde autour de leur prison de glace et traque les survivants avec une patience démoniaque. Et ce n’est pas cette jeune inuit, surnommée Lady Silence - secourue par les marins du Terror -, qui les éclairera sur LA chose.
  

 
Mais le fait est, que, dans cet enfer blanc, l’homme reste pour lui-même son pire ennemi. Les conditions de vie se détériorant peu à peu, la discipline est mise à mal, les mutineries menacent, la folie gangrène inexorablement les hommes et les conséquences en seront dramatiques. La personnalité de ces nombreux personnages est parfaitement cernée par l’auteur qui ne manque pas de leur laisser la parole. Chaque chapitre alterne les points de vue ou les souvenirs des protagonistes. Tour à tour, Sir John Franklin, le capitaine Fitzjames et son confrère du HMS Terror, le capitaine Crozier, le Dr Goodsir et bien d’autres retracent avec souffle ce drame historique. La peur qui les gagne un peu plus chaque jour est bien réelle et devient même contagieuse pour le lecteur. Le climat qui règne dans ces pages prend peu à peu de l’ampleur à l’instar du suspense qui tient en haleine le lecteur jusqu’à la dernière page malgré un contexte historique et une fin connus. Grâce à un travail de documentation pointu, Dan Simmons nous fait partager le quotidien de ses hommes isolés du monde.

 
Terreur se révèle être un pavé fascinant, qui ne laisse pas de glace et dont le rythme lent s’ajuste habilement avec ces longues années perdues à jamais dans les glaces de l’Arctique ! Lecteurs, je vous dis bon vent à bord du Terror…
 
Ma note :
 
D'autres avis chez Cuné , BiblioManu et Martlet.

Partager cet article
Repost0
2 novembre 2008 7 02 /11 /novembre /2008 08:08

Bon ben… ma chronique sur le roman « Terreur » de Dan Simmons ne sera pas non plus pour dimanche. C’est une histoire tellement incroyable qu’elle mérite bien un avis mûrement réfléchi . Je vous propose aujourd’hui ma sélection des parutions du mois de novembre. Je ne pensais pas la voir si étendue ! C’est horrible, tout me tente. Je compte un peu sur vous pour m’aider à choisir parmi tous ces titres. Si vous avez déjà lu certains de ces livres, donnez votre avis pour le salut de mon âme !

 
Illustration de Jean-Baptiste Monge

10/18

- Orgueil et prégugés – Jane Austen (Classique) 20/11 
 

Baleine

- La sirène de Misty City – Stéphanie Benson (Thriller) 15/11

 

Milady

- L’appel de la lune – Patricia Briggs (Fantastique) 07/11  LIEN.gif
 

Pocket

- Mémoires piégées – Nicci French (Thriller) 13/11 
 

Actes Sud

- Blessés – Percival Everett (Roman étranger) 05/11  LIEN.gif
 

Albin Michel

- Autremonde – Maxime Chattam (Roman jeunesse) 03/11  LIEN.gif
 

Fleuve Noir  

- La chrysalide – Heather B. Terrell (Thriller)  13/11

- Chiens de sang – Karine Giebel (Thriller)  13/11
 

Flammarion

- La mécanique du coeur – Mathieu Malzieu (Roman français) 12/11  LIEN.gif

 

Hachette

- Maximum ride II, objectif liberté – James Patterson (Roman jeunesse) 05/11  LIEN.gif

 

Les alchimistes du verbe

- Vampire malgré lui – Neil Thomas (Fantastique) 06/11  LIEN.gif


Labyrinthes

- L’Archiprêtre et la cité des tours – Jean d’Aillon (Polar historique) 05/11  LIEN.gif

 

Le cherche midi

- 4 jours avant noël – Donald Harstad (Polar) 13/11

 

Le Pré aux clercs

- L’encyclopédie du légendaire I – Edourd Brasey (Beaux livres) 13/11

 

Les Moutons électriques

- Le nouveau cabinet des fées – Yves Louis Joseph Batissier (Fantasy) 28/11  LIEN.gif
 

Phébus
- Lorna Doone – R. D. Blackemore (Classique) ???/11

 

XO éditions

- Le procès de la momie – Christian Jacq (Roman historique) 06/11

 
Delcourt

- Sur les terres d’Horus 7 – Isabelle Dethan (BD) 19/11  LIEN.gif

 

Dupuis

- Le jardin des glaces – Servais (BD) 05/11  LIEN.gif

 

Le Lombard

- Western – Van Hamme (BD réedition) 28/11  LIEN.gif

 

Soleil prod.

- L’anneau des Nibelungen – Nicolas Jarry (BD illustrations) 05/11 

- Nuwa les sept immortelles – Jean-Luc Istin (BD) 26/11 

 

Vent d’ouest

- Lune d‘argent sur Providence (coffret luxe) – Hérenguel (BD) 05/11  LIEN.gif
 

Partager cet article
Repost0
31 octobre 2008 5 31 /10 /octobre /2008 12:07

Petit point sur ma lecture : Je suis toujours plongée dans le dernier roman de Dan Simmons « Terreur ». 700 pages à dériver sur les glaces de l’Arctique en compagnie des survivants du Terror et de l’Erebus - sans oublier cette créature terrifiante sortie d’on ne sait où ! Un sacré roman d’aventure. Mon billet à venir d’ici la fin de la semaine.

 

En attendant, je vous invite à participer à un nouveau swap prévu pour la fin de l’année. Lou et Cryssilda organisent le Victorian Christmas Swap. Tout est dans le titre ! Allez faire un tour sur leurs blogs pour en savoir plus. Cette année, Noël aura un parfum des plus victoriens ! Ce sera mon 4° swap et l’occasion pour moi de découvrir de nouveaux auteurs victoriens tels Jane Austen, Wilkie Collins et bien d’autres.

 

N’attendez plus ! Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 10 novembre dans la limite des 50 participants.

Bon swap à toutes et à tous !




[Peinture] Octobre - James J.J. TISSOT 

Partager cet article
Repost0

Ma Lecture du moment . . .


"Le Trône de Fer"
George R.R. Martin

 

DarkFantasy
J'ai lu - Intégrale II

Avis à la population...


        
  Wikio - Top des blogs - Litterature    

Mes Notes de lecture...

  Coup de coeur 

 
Chef d'oeuvre
 Excellent
 Bon (mais...)
 Passable
 A éviter

Mes Coups de coeur 2009

Les Chants de la Walkyrie 


Orgueil et préjugés : Edition spéciale
 
Les âmes brûlées