Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog Littéraire

  • : Au fil de mes lectures
  • : Mes notes de lecture...Vous y trouverez des genres divers, le fantastique, le polars, le roman historique, la fantasy, la littérature française et étrangère...
  • Contact

" La liseuse " de Fragonard

La-liseuse-copie-2.jpg

Entrez Votre Recherche

Mes Fées et Gestes

 






 

 

Les Archives

...

Avertissement au lecteur qui se risque en ces lieux !
Bienvenue sur mon blog entièrement dédié à l'une de mes passions, les livres. C’est une façon pour moi de garder une trace de mes lectures mais aussi de les partager avec d’autres passionnés et d’échanger des impressions et avis que je souhaite constructifs. 
Bien sûr, mes avis sont personnels et n'engagent que moi.
Bonne balade chez Laetitia la liseuse.

30 août 2008 6 30 /08 /août /2008 14:24
Le Chant des sorcières, Tome 1

Editions XO - Tome I - Mars 2008 - 384 pages

Présentation de l’éditeur
 : 1483, dans les hauteurs du Vercors. Non loin du château de Sassenage, la toute jeune Algonde, fille de l’intendante, se débat en vain pour échapper au torrent dans lequel elle est tombée. Malgré ses efforts, elle est emportée sous la montagne qu’on dit hantée par la fée Mélusine. Tous la croient perdue et pourtant, le torrent la rejette. On la retrouve sur une berge, blanche et glacée mais vivante. Comment a-t-elle survécu, nul ne le sait. Sous le choc, Algonde avoue qu’elle aurait… vu Mélusine, puis elle refuse d’en dire plus. Mais elle semble désormais ailleurs.

Que se passe-t-il autour de cette jeune fille dont la beauté éclate un peu plus chaque jour ? Quel serment a-t-elle prêté à la fée en échange de sa vie ? Contrainte au silence pour protéger l’homme qu’elle aime, Algonde va tenter de déjouer le piège mis en place bien avant sa naissance. Son amour pour Mathieu, son amitié complice avec la jeune baronne, Hélène de Sassenage, lui donnent l’envie de vivre et de vaincre . Saura-t-elle affronter, seule ou presque, les puissances maléfiques qui ont imaginé pour elle un destin qu’elle rejette de toutes ses forces ?

Mon avis
 : Nouvelle saga de Mireille Calmel, ce premier tome pose les fondations d’un roman d’aventure médiéval teinté de féerie. Le récit se déroule sous le règne de Louis XI dont la fin est proche. Algonde, héroïne passionnée et attachante, se retrouve prisonnière d’un destin cruel et dont Mélusine, la fée serpent, n’est pas étrangère. En ces temps anciens, la populace est pétrie de croyances et la légende de cet être légendaire est dans tout les esprits. C’est avec un grand intérêt que le lecteur en découvre l’histoire. La sorcellerie y est aussi évoquée.

Une palette de personnages se dessine autour de la jeune Algonde. Chevaliers, nobles dames, serviteurs et sorcières… Et bien sûr, nous retrouvons l’amour - sujet de prédilection de l’auteur - ou plutôt les histoires d’amours qui ici se croisent et se révèlent assez tourmentées. L’écriture oscille entre simplicité et vocabulaire médiéval ce qui trouble - souvent à mon goût -  la lecture. Une fois la dernière page tournée, le mystère reste entier et donne au lecteur l’envie de lire la suite qui justement est sortie, non par magie, le 28 août dernier.

Autres livres de l'auteur : Le bal des louves ; Le lit d'Aliénor  

Ma note :

Partager cet article
Repost0
27 août 2008 3 27 /08 /août /2008 07:31

Ce billet sera consacré à une série que j’ai découvert en 2002, « les aventures d’Anita Blake, chasseuse de vampires » de Laurell K. Hamilton. Pourquoi maintenant ? tout simplement parce qu’une très bonne nouvelle pour les fans circule sur la toile. En effet depuis 2006, Fleuve noir n’édite plus la série, laissant de nombreux lecteurs sur leur faim. Pocket terreur et Fleuve noir se sont donc partagés pendant quatre ans la publication des neuf tomes traduits. Récemment, les éditions Bragelonne ont racheté les droits de la série. Ouaiiis ! Au programme pour 2009 : Réedition des neuf tomes chez Milady (en poche) et dans la foulée, parution du tome 10, Narcissus in chains en grand format. C’est reparti pour de l’action, de l’humour et des situations surnaturelles et rocambolesques. Débutée en 1993, la série compte aujourd’hui 15 titres. Et je vous entends de loin dire « encore une histoire à la Buffy… » eh bien non, à côté je dirais que Buffy n’en est qu’une pâle copie.

 Plaisirs coupables - Fleuve noir - Thriller fantastique - 2002 - 384 pages

Présentation de l’éditeur
 : Mon nom est Blake, Anita Blake. Les vampires, eux, m'appellent  «l'Exécutrice» et par égard pour les oreilles les plus chastes, je ne vous dirai pas comment, moi, je les appelle. Ma spécialité, au départ, c'était plutôt les zombies. Je relève les morts à la nuit tombée pour une petite PME. Ce n'est pas toujours très exaltant et mon patron m'exploite honteusement, mais quand on a un vrai don, ce serait idiot de ne pas s'en servir. Tuer des vampires, c'est autre chose, une vieille passion liée à des souvenirs d'enfance. Depuis qu'ils sont officiellement reconnus  et ont pignon sur rue, ils se croient tout permis. Certes, il y en a  de charmants, voire très sexy, mais il y en a aussi qui abusent. Ceux-là je les élimine. Rien de tel pour garder la forme : ça vous fouette le sang !

Le cadavre rieur - Tome II - Fleuve noir - 2002 - 352 pages

Savez-vous ce que c'est qu'une "chèvre blanche" ? Eh bien, en jargon vaudou, c'est un doux euphémisme pour désigner la victime d'un sacrifice humain. Et quand ces types sont venus me demander de relever un mort de deux cents ans et des poussières, j'ai tout de suite compris ce que ça impliquait. Je veux bien égorger des poulets, un mouton, voire un buffle dans les cas désespérés... mais ça, non ! Pas question... Alors, je les ai envoyés promener, eux et leur chèque d'un million de dollars. L'ennui, c'est que tout le monde n'a pas mon sens moral. Que ces salauds vont bien dégoter quelqu'un pour faire le boulot. Qu'on va se retrouver avec un mort vivant raide dingue, tout sauf végétarien, et semant la panique. Et que c'est encore la petite Anita qui va devoir se le coltiner ! Comme si je n'avais pas assez de problèmes avec les vampires...

  Le cirque des damnés - Tome III - Pocket terreur - 2002 - 379 pages

Je vous dis franchement : je stresse ! Nous vivons vraiment dans un univers impitoyable. Prenez par exemple Jean-Claude, propriétaire, entre autres, du "Cirque des Damnés", une boîte branchée des plus rentables. Eh bien, il n'est entouré que de gens qui veulent soit lui faire la peau, soit prendre sa place, voire les deux. Tous des vampires, bien sûr, avec des dents qui rayent le parquet.
Vous me direz que, même s'il a le sens de l'humour, J-C, lui aussi, est un vampire et que sa principale ambition semble être de faire de moi son esclave. Peut-être finalement devrais-je laisser les loups-garous et autres se dévorer entre eux. Et plutôt me consacrer à empêcher mes chers zombies de nuire !



Lunatic café - Tome IV - Pocket terreur - 2003 - 477 pages

On dirait que je le fais exprès. Je suis tombée amoureuse du chef de meute local. Non, pas un louveteau. Un loup-garou, bien sûr ! Maintenant, il y a des tas de filles dans ma tranche d'âge qui n'arrivent pas à se dégotter un petit ami. Et c'était mon cas avant Richard. Certes, Jean-Claude, mon vampire préféré, ne demandait pas mieux, mais son côté possessif a tendance à me démotiver. Même si c'était un homme ordinaire, j'aurais déjà du mal à imaginer une vie de couple avec lui. Côté sexe, ça oui : no problemo, je vois très bien, mais sortir... Aller au restaurant, au spectacle, fréquenter ses amis. Franchement non ! On a beau être dans une histoire d'horreur, il y a des limites !


Le squelette sanglant - Tome V - Fleuve noir - 2003 - 544 pages

 

Bert, mon boss, a encore eu une de ces idées de tarés dont il a le secret : relever tout un cimetière de morts très anciens qui ne demandaient rien à personne. D'accord, c'est probablement un gros contrat qui devrait arranger la comptabilité de la boîte et pour une réanimatrice comme moi, il faut bien reconnaître que c'est plutôt valorisant, même si la petite Anita en a un peu marre d'être toujours là pour sauver les meubles et réparer les conneries des autres.Bref je vais sur place, où mon intervention est censée régler un conflit entre un promoteur et une vieille famille locale. Tout cela, bien sûr, pour construire un superbe complexe résidentiel de plus, blouser les petits actionnaires et s'en foutre un max dans la poche.A peine arrivée, je découvre qu'un tueur en série, nécrophile, nécrophage ou je ne sais quoi fait des ravages dans le coin. Sûrement un vieux copain à moi.Il y a des moments où l'on aurait envie de changer d'air !…


Danse mortelle - Tome VI - Fleuve noir - 2003 - 544 pages

A ma gauche, Richard. Le type le plus adorable du monde : brun aux yeux chocolat, prof de sciences et passionné de randonnée. Nous sommes fiancés. Seul problème : une fois par mois, il se couvre de poils et hurle à la lune. A ma droite, Jean-Claude. Le type le plus horripilant du monde : un regard bleu marine hypnotique, un statut social qui en ferait rêver plus d'une et un magnétisme sexuel démentiel. Il me fait du chantage pour que je sorte avec lui. Et ça ne m'ennuie pas autant que je le voudrais. Seul problème : il a plus de deux siècles. Face à moi, un immortel atteint par une mystérieuse maladie qui le liquéfie sur pattes. Et quelque part derrière moi, un assassin à qui un commanditaire inconnu a promis un demi million de dollars s'il réussissait à m'abattre sous vingt-quatre heures. Bref, je suis cernée par les ennuis. Il y a des jours comme ça où on ferait bien de rester au lit... seule. Cette fois, c'est sûr, je ne m'en sortirai pas indemne.

Offrande brûlée - Tome VII - Fleuve noir - 2004 - 576 pages

Un malheur n’arrive jamais seul. La preuve ? En l’espace de vingt-quatre heures, je découvre que des envoyés du Conseil vampirique (bien décidés à avoir ma peau et celle de Jean-Claude) viennent de débarquer en ville, et que de mystérieux pyromanes ont mis tous les repaires de monstres locaux à feu et à sang. Sans oublier que j’hérite d’une famille de métamorphes orphelins de chef, et que mon ex qui a toujours une dent contre moi n’en finit plus de me mener la vie dure. Parfois, j’ai vraiment envie de tous les envoyer bouler. Mais le pourrais-je encore ? Désormais, il semble que mon existence soit inextricablement liée à celle des créatures que je m’étais jurée de combattre. Jusqu’où cela va-t-il me mener ? Franchement, je préfère ne pas y penser…

Lune bleue - Tome VIII - Fleuve noir - 2005 - 640 pages

Richard, mon ex-fiancé et chef de la meute de loups-garous locale, était en train d'étudier les trolls dans le Tennessee quand il s'est fait arrêter - pour tentative de viol. D'accord, nous ne sommes pas en très bons termes depuis que je l'ai plaqué pour Jean-Claude, le vampire qui me courait après depuis une éternité. Mais tout de même, je connais bien Richard. Je sais qu'il ne ferait jamais une chose pareille. Je flaire comme une machination, et déjouer les machinations, c'est mon passe-temps favori quand je ne suis pas en train de relever les morts. Donc, cap sur le Tennessee pour aller délivrer Richard. Le seul problème, c'est que je ne sais pas comment Jean-Claude va réagir. Enfin, quand je dis le seul problème... Je suis sûre que ça ne le restera pas longtemps.

 Papillon d’obsidienne - Tome IX - Fleuve noir - 2006 - 736 pages

Depuis que mon métier d'exécutrice de vampires m'amène à me colleter à des méchants de tout poil, Edward est un peu mon Batman : il débarque en ville, il me sauve la mise et il disparaît. Le reste du temps, c'est un assassin si froid et si dangereux qu'on l'a surnommé La Mort. Mais j'ai une dette envers lui. Alors quand il m'appelle en renfort dans une mystérieuse affaire de meurtres et de mutilations en série, je n'ai pas d'autres choix que de prendre le premier avion pour le Nouveau-Mexique. Où je ne tarde pas à découvrir que mon adversaire de la semaine est peut-être un dieu d'un panthéon oublié - rien que ça ! Mais le plus étonnant, c'est quand même d'apprendre qu'Edward est sur le point de se marier...

Anita Blake, notre héroïne, est un petit bout de femme très attachante mais qui n’a pas sa langue dans sa poche. Au fil de ces chroniques dont elle est la narratrice, elle nous dépeint sans pudeur sa vie et ce monde qui l’entoure. En Amérique, les créatures surnaturelles tels que les vampires, les loups-garous, les goules et autres zombies ont des droits, sont reconnus par l’Eglise et vivent légalement sur le territoire. A la fois nécromancienne et chasseuse de vampires, la jeune femme exerce le métier de réanimatrice et parfois celui d’exécutrice dans une agence privée. En collaboration avec la police, elle tente de résoudre des affaires surnaturelles que ce soient des disparitions ou des meurtres.

 

Sa vie privée n’est pas en reste et nous assistons bon gré mal gré à ses errements sentimentaux et ses frasques amoureuses. Autour d’elle gravitent des personnages haut en couleurs. Jean-Claude le maître vampire, cruel et sensuel à souhait mais très envahissant, Richard, le lycanthrope plein de charme et amoureux transi, Edward le tueur à gages au tempérament volcanique… Des défauts, il y en a ! Moult clichés à la sauce américaine, quelques scènes frisant le roman sentimental et puis notons que l’intrigue s’essouffle au fil des tomes (un peu à l’image des chroniques des vampires d’Anne Rice sur ce dernier point). Mais les rebondissements sont si riches, les personnages si complexes, l’écriture si rythmée qu’il est vite fait d’être contaminé par cette série. Une lecture qui ne renouvelle peut-être pas le genre mais qui reste avant tout divertissante et originale. A conseiller aux mordus de vampires !
undefined

Partager cet article
Repost0
22 août 2008 5 22 /08 /août /2008 15:24
Le 108e cercle

Editions Liv’éditions - Roman policier - Suspense - 2005 - 416 pages

Présentation de l’auteur
 : Qui sont ces ombres masquées qui hantent les nuits de Caroline Vermont ? Sont-elles imaginaires ou correspondent-elles au Voltigeur, un spadassin cruel et sans pitié à la solde d'une redoutable organisation secrète ? Les enquêteurs Frangin et Saudemont vont comprendre que s'approcher du 108ème Cercle, c'est côtoyer la mort à chaque instant.

Les premières lignes
 : "Caroline se sentait mieux. Caroline avait besoin de lumière. C’est elle qui avait choisi le Gard. Elle ignorait pourquoi. Peut-être pour échapper à cette noirceur qui l’envahissait parfois.
"

Mon avis
 : Second livre de Jean-Paul le Denmat, "Le 108e cercle" tient toute les promesses d’un roman policier à suspense. L’histoire ou plutôt les histoires parallèles nous emmènent dans le Morbihan à Pontivy mais aussi dans le Gard à Uzès. A la suite d’une forte inondation à Pontivy, une mort suspecte est découverte. Tandis que dans le sud, un accident de car sème le doute chez deux policiers. D’autres incidents surviennent, des disparitions, des meurtres, des secrets bien gardés, des mises en scène... Caroline, la sœur de Jé - policier à Pontivy - se retrouve impliquée dans cette affaire et va devoir sonder son passé pour comprendre ses peurs.

Les pièces du puzzle vont peu à peu s’assembler et révéler une société secrète des plus dangereuses. Autour de ces deux enquêtes gravitent de nombreux personnages pour le moins atypiques. Il faudra au lecteur une attention soutenue pour débuter la lecture et identifier les multiples protagonistes mais une fois passé ce cap, c’est à une profusion de péripéties, de pistes et d’énigmes à résoudre que nous convie l’auteur. Enfin son écriture travaillée, rythmée avec des chapitres très courts en font un auteur à suivre. Une suite "La stratégie des ombres"  est en préparation.

Le site de Liv'éditions LIEN.gif - L'avis de Hannibal LIEN.gif

Ma note :

Partager cet article
Repost0
17 août 2008 7 17 /08 /août /2008 14:06

Hachette collections – Avril 2008 – 192 pages

 

Présentation par l'éditeur : La généalogie consiste à partir sur les traces de sa famille à travers les siècles. C'est une quête palpitante que de démêler et faire revivre les destins de ses ancêtres en remontant le temps et les époques. C'est une quête plus aisée qu'on ne le croit bien souvent. Il faut connaître quelques règles de base, quelques astuces, et faire preuve aussi de ténacité.

Commencer ses recherches dans l'état civil, remonter d'acte en acte au fil du temps, savoir où précisément trouver des documents, pouvoir les déchiffrer ensuite. Tout est dit ici, dans ce guide pratique de généalogie. Et parce que chaque histoire familiale est unique, cet ouvrage s'arrête de façon détaillée sur des cas plus particuliers comme l'adoption, les cas de recherches dans les familles juives ou protestantes par exemple.  Vous aurez toutes les dés en main pour réaliser facilement l'arbre généalogique de votre famille.


Mon avis
 : Généalogie facile est un bel ouvrage accompagné d’une couverture souple et de nombreuses photos et illustrations. Le lecteur remonte le temps en découvrant les bases de la généalogie comme "débuter ses recherches dans l’état civil" Savez-vous que les états civils de moins de 100 ans ne sont pas consultables librement, une précaution prise par le législateur pour protéger la vie privée. A la suite, on nous explique les actes de naissance, baptême, mariage, décès… De précieux conseils y sont consignés pour "rebondir d’acte en acte". La seconde partie est consacrée à la paléographie, l’étude de l’ancienne écriture manuscrite. C’est un dossier très intéressant qui évoque son histoire, ses instruments, ses langues, ses abréviations…

La toute dernière partie se nomme «Ce qu’il faut savoir». Un flot d’informations assez thématique puisque l’on retrouve - entre autre - deux chapitres assez conséquents sur les familles juives et les enfants abandonnées. Le livre se termine par un dossier sur la noblesse et comme le disait « La Bruyère, nous descendons tous d’un roi et d’un pendu ». On peut tout de même regretter l'absence d'une section sur le vocabulaire du généalogiste et les abréviations qu’il utilise lors de ses recherches. Exemple : le signe ° indique une naissance, X un mariage, + un décès (Je tiens cette source de ma mère qui est la généalogiste attitrée de la famille). A savoir que cette ouvrage est une édition partielle de l’encyclopédie « Généalogie facile : Retrouvez l’histoire de vos ancêtres ».


Ma note :


Il y a un véritable engouement actuel pour la généalogie ! Et vous, la généalogie est un loisir que vous pratiquez ? Oui ? Arrivez-vous bien à remonter les générations ou avez-vous des difficultés ? Non ? Mais vous comptez vous y mettre un jour quand le temps le permettra  ou ça ne vous intéresse pas du tout ?

Merci à Babelio et aux éditions Hachette pour cette lecture !

Partager cet article
Repost0
14 août 2008 4 14 /08 /août /2008 18:42
Maximum Ride, Tome 1 : Opération Angel

Tome I - Opération Angel - Hachette jeunesse - Février 2008 - 448 p.

 

Présentation de l’éditeur : Max, 14 ans, vit dans une maison perdue dans la nature avec sa « famille ». Celle-ci se compose de cinq enfants issus, comme elle, d'expériences de l'École, et dotés de pouvoirs particuliers. Un jour, des créatures mi-hommes mi-loups kidnappent la benjamine du groupe et la ramènent à l'École. Max et les autres enfants sont rapidement capturés mais parviennent à s'échapper. Ils arrivent à l'Institut, où Max trouve des informations sur les parents des autres, mais rien sur elle. Max est perplexe : d'où vient-elle ? doit-elle vraiment sauver le monde, comme elle l'a entendu à l'École ? Qui est cette mystérieuse Voix qui lui parle en permanence ?

 

Les premières lignes : "Félicitations. Si vous lisez ceci, c'est que, sans le savoir, vous venez de mettre toutes les chances de votre côté pour rester en vie jusqu'à votre prochain anniversaire. Vous ! Oui, vous, là ! Vous qui êtes en train de feuilleter ce livre. Ne le remettez pas là où vous l'avez pris. Je ne rigole pas. Si vous tenez à la vie, ne faites pas ça. Ceci est mon histoire, l'histoire de ma famille, mais ça pourrait aussi bien être la vôtre. On est tous dans le même bain ici, croyez-moi. C'est la première fois que je fais ça, alors disons que je vais tout simplement me lancer et vous, essayez de suivre, OK ?
Bon. C'est parti. Je m'appelle Max. J'ai quatorze ans. Je vis avec ma famille, cinq gosses avec lesquels je n'ai aucun lien de sang, mais qui font quand même partie de ma famille. On est... c'est-à-dire... on est plutôt extraordinaires. Ce n'est pas pour me vanter, mais on ne ressemble à rien de ce que vous connaissez."

 

Mon avis : James Patterson - plus connu pour ses polars - change de registre et se lance dans une série de romans pour adolescents. Cette lecture nous fait penser à la série "Dark Angel" par bien des points. En effet, nous retrouvons un groupe de jeunes en fuite dont la meneuse est aussi la plus agée, Maximum Ride surnommée Max. A "l’école", un laboratoire scientifique des plus douteux, ils ont été l’objet d’expériences et ont été génétiquement modifiés. D’où des particularités qui les rendent exceptionnels. Des pouvoirs qui se développent chaque jours. Mais heureusement, nos jeunes mutants ont pu échapper aux scientifiques, les blouses blanches comme ils les appellent.

 

Pourchassés par les érasers, métamorphes à la solde des blouses blanches, Max et ses protégés tentent de survivre et de découvrir leurs véritables identités. James Patterson a su avec talent nous les rendre attachants et a donner à chacun des personnalités atypiques. Une écriture fluide, des chapitres très courts, de nombreux rebondissements associés à un suspense toujours croissant et débordant d’action en font une lecture parfaite pour la jeunesse. Les studios Columbia Pictures ont récemment acheter les droits d’adaptation cinématographique de la série. Et dernière info d’importance, le tome II est à paraître pour novembre 2008 ainsi le tome I en poche.

Ma note :  
undefined

Partager cet article
Repost0
12 août 2008 2 12 /08 /août /2008 16:56

Dimanche dernier, j’ai enfin pu aller à mon premier événement littéraire, "Les nocturnes littéraires" qui se déroulaient sur les quais du port vieux de la Ciotat dès 19 h 30. En plus de cette manifestation, un marché nocturne s’étalait sur les quais très animés. Un stand a attiré plus particulièrement mon attention. S’y trouvaient des livres sur l’imaginaire, des cartes et marques-pages et des … pixies, vous savez, ces petits lutins lecteurs que je collectionne. L’un d’entre eux a rejoint ma bibliothèque.


Mais revenons aux rencontres avec les écrivains. Ils étaient nombreux et divers genres littéraires s’y cotoyaient. Il y avait Richard Borhinger – je ne savais pas qu’il écrivait – Daniel Picouly que je n’ai pas vu, Elizabeth Barrière dont le livre "Mortelle éternité" me tentait bigrement et d’autres écrivains inconnus au bataillon. Mais 3 auteurs ont retenu mon attention à ces nocturnes.



J’ai donc eu la joie de rencontrer tout d’abord un auteur de thriller, Thierry Serfaty. Son 3° livre "Le gène de la révolte" que j’avais lu en 2007 était diablement efficace. J’ai pu discuter avec lui de son nouveau cycle de la pyramide mentale pendant qu’il me dédicaçait son tout premier livre "Le sang des sirènes" (ce dernier est en cours d’adaptation cinématographique). Puis à quelques pas, j’ai découvert Jean d’Aillon qui m’a dédicacé "Nostradamus et le dragon de Raphaël". Ses deux livres se déroulant pendant l’antiquité dans ma ville de naissance m’avaient ravi. Une seconde belle rencontre. Avant de repartir flâner sur le bord de mer, mes pas m’ont porté jusqu’au stand de Bernard Werber où j’ai choisi "Le papillon des étoiles". Après avoir lu le résumé, J’étais persuadée qu’il s’agissait de SF mais l’auteur n’a pas voulu me le confirmer, préférant mystérieusement  me laisser la surprise… Voilà en exclu mes 3 premières dédicaces.

            

 

Vous allez me dire qu’il manque quelquechose ! Oui des photos. J’ai complètement oublié mais je me rattraperais pour mes prochaines rencontres littéraires de septembre - Bah oui, j’y prends goût moi - à savoir le salon littéraire de Fuveau et le festival de BD de Vaison la romaine. Si des blogueuses et blogueurs littéraires s’y trouvent, je serais ravie de les rencontrer.

Partager cet article
Repost0
9 août 2008 6 09 /08 /août /2008 19:02

Dernier mois d’été relativement calme avant la grande rentrée littéraire de septembre. Mama mia ! J’ai pu dénicher malgré tout une belle brochette de genres divers et variés. « L’heure du loup » est une réedition en format poche. La précédente était épuisée. Quelle chance ! Merci Milady. Chez Bragelonne, Pierre Pelot sort un recueil de nouvelles version science-fiction. Un format que j’apprécie. Nous remontons le temps – 1527 - avec le rêve de Machiavel où nous suivons ce dernier dans une petite ville de Toscane. La peste y fait des ravages. Georges Flipo nous invite au voyage avec un recueil de 15 nouvelles. Enfin, je termine ma sélèction avec une BD originale. Et si l’issue de la bataille de Waterloo avait été tout autres…

 

Milady

- L’heure du loup – Robert Mc Cammon (Fantastique) 22/08/08

 
Bragelonne

- Orages Mécaniques – Pierre Pelot  (SF)  24/08/2008

 
Grasset

- Le rêve de Machiavel – Christophe Bataille (Roman français) 26/08/08

 
Anne Carrière

- Qui comme Ulysse – Georges Flipo (Recueil de nouvelles) 20/08/08

 

XO éditions

- Délivrez-nous du mal – Romain Sardou (Roman historique) 21/08/08

- Le chant des sorcières II – Mireille Calmel (Roman historique) 28/08/08

Dupuis
- Le mangeur d'histoires – Fabrice Lebault (BD) 20/08/2008

Delcourt

 

- Waterloo 1911 – Thierry Gloris (BD) 27/08/2008

 
                   

Partager cet article
Repost0
7 août 2008 4 07 /08 /août /2008 11:31

 Joëlle de la bibliothèque du dolmen m’a taggué. Bon, puisque ce tag a trait à la lecture, je relève le défi. Par contre, j’ai bien rigolé en découvrant la page 123. Non, je ne lis pas un manuel pour réaliser une bombe. Je vous rassure. J’imagine les mots-clé des statistiques de mon blog que je vais découvrir, hum ! Place à l’action :

1 - Indiquer le nom de la personne avec un lien vers son blog
2 - Prendre le livre que l'on lit actuellement (ou que l'on préfère) à la page 123
3 - Recopier le texte de la 5ème phrase et des 3 suivantes
4 - Indiquer année de parution, édition, titre et auteur du livre
5 - Choisir 4 autres blogueurs/blogueuses pour leur demander ce qu'ils lisent et ainsi de suite....


1 - Joëlle  

2 - … c’est un roman jeunesse de genre fantastique.
3 - "J’ai, a lancé le Gasman en donnant une petite tape sur le sac d’explosifs qu’ils avaient baptisé BB, la Big Bombe.
- Clous ?
Le gasman a secoué le pot.
- J’ai."

4 - Année 2008, éditions Hachette, "Maximum Ride" de James Patterson.
5 – Alwenn, Isil,  Yspaddaden, Lou

Partager cet article
Repost0
5 août 2008 2 05 /08 /août /2008 18:36
Les Druides, Tome 4 : La Ronde des Géants

Ed. Soleil Celtic - Tome IV - La ronde des géants - Juin 2008

 
Présentation de l’éditeur
 : UNE NOUVELLE ENQUÊTE POUR GWENC’HLAN, TOUJOURS EN QUÊTE DE VÉRITÉ ! Frère Thomas vient d’être assassiné en plein cœur de la ville d’Is. Ce dernier traduisait un extrait du manuscrit sacré qui révélerait l’endroit où deux des talismans celtiques ont été cachés. Talwrc’h, le chef picte, sous l’emprise du breuvage divin, a autrefois prophétisé les endroits où son peuple devrait garder ces talismans : le chaudron de Dagda qui donne la connaissance et qui ressuscite les guerriers et la lance de Lug, la lance magique à 5 pointes, celle qui jamais ne faillit...
 
Gwenc’hlan le druide et son jeune apprenti doivent résoudre une affaire de meurtre. Cette nouvelle affaire cache de sombres manœuvres pour s’accaparer les secrets des druides et faire main basse sur la cité d’Is. L’église de Rome travaille dans l’ombre ...

 
Mon avis : Nous retrouvons à nouveaux pour une chasse aux trésors, Gwenc’hlan et Taran que nous avions laissé précédemment à Is, la ville légendaire. L’enquête se poursuit et nos deux druides accompagnés de quelques  moines vont aller de rencontres étonnantes en découvertes essentielles. Le temps presse. L’étau se resserre toujours un peu plus pour les druides qui voient, impuissants, la fin prochaine de leur culte au profit de la religion du Dieu unique.

 
L’intrigue, si elle est riche de péripéties, manque parfois de souffle à contrario des tomes précédant. La société secrète s’efface trop nous privant ainsi de nouvelles révélétations. Le dessin est de plus en plus réaliste, fin, riche de détails. Prenons par exemple le talent de Jacques Lamontagne pour révéler le caractère des personnages. Le visage de Gwenolé transpire la folie fanatique, celui de Gwenc’hlan dévoile un regard affûté à qui rien n’échappe.

 
Entre légende celtique et enquête policière
, "la ronde des géants" sillonne - pour notre plus grand plaisir - de belles contrées telles l’Armorique, la Létavia, Mona ou encore Kerne Veur. Un lexique clôture cet opus démontrant une nouvelle fois un beau travail de documentation. Un tome bien mystérieux qui ne fait qu’accroître notre curiosité !

Ma note :


Mon avis sur les tomes I, II et III

Partager cet article
Repost0
3 août 2008 7 03 /08 /août /2008 22:56

L’été et les vacances sont là ! Mais ce n’est pas pour ça que je vais prendre une pause côté blog. J’y ai pensé, bien sûr, mais ce n’est pas 2, 3 billets par semaine qui vont m’empêcher de profiter du soleil. Donc je reste au commande et vous prépare pour le mois d’août de nouveaux billets. Et puis la possibilité de programmer un article à l’avance grâce à overblog est une très chouette fonction dont je compte bien abuser. Peut-être l’avez-vous remarqué mais mon ménage sur le blog s’est poursuivi cette semaine. J’ai réorganisé les rubriques mais je vous laisse le soin de les découvrir - voyons un peu si vous suivez - !  Bref, je termine ce billet avec l’index du Polar et ma sélection de sites qui s’y rapporte :

Folio Policier LIEN.gif                                                                Fan de Thriller, Ingrid Barnay LIEN.gif

Lectuerie LIEN.gif                                                                          Noir comme Polar LIEN.gif        

Pol’art Noir LIEN.gif                                                                    Polars addict LIEN.gif

Polar Mag  LIEN.gif                                           Polars Pourpres LIEN.gif

Theyrani.com LIEN.gif                                               Rivières Pourpres LIEN.gif
Les Polars de Mika LIEN.gif                           Revus Alibis LIEN.gif  

Jean d’Aillon LIEN.gif

Maxime Chattam LIEN.gif

Auteur du Nord, Franck Thilliez LIEN.gif

Jean Chistophe Grangé LIEN.gif

Thierry Serfaty LIEN.gif

 

Partager cet article
Repost0

Ma Lecture du moment . . .


"Le Trône de Fer"
George R.R. Martin

 

DarkFantasy
J'ai lu - Intégrale II

Avis à la population...


        
  Wikio - Top des blogs - Litterature    

Mes Notes de lecture...

  Coup de coeur 

 
Chef d'oeuvre
 Excellent
 Bon (mais...)
 Passable
 A éviter

Mes Coups de coeur 2009

Les Chants de la Walkyrie 


Orgueil et préjugés : Edition spéciale
 
Les âmes brûlées