Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog Littéraire

  • : Au fil de mes lectures
  • : Mes notes de lecture...Vous y trouverez des genres divers, le fantastique, le polars, le roman historique, la fantasy, la littérature française et étrangère...
  • Contact

" La liseuse " de Fragonard

La-liseuse-copie-2.jpg

Entrez Votre Recherche

Mes Fées et Gestes

 






 

 

Les Archives

...

Avertissement au lecteur qui se risque en ces lieux !
Bienvenue sur mon blog entièrement dédié à l'une de mes passions, les livres. C’est une façon pour moi de garder une trace de mes lectures mais aussi de les partager avec d’autres passionnés et d’échanger des impressions et avis que je souhaite constructifs. 
Bien sûr, mes avis sont personnels et n'engagent que moi.
Bonne balade chez Laetitia la liseuse.

31 juillet 2008 4 31 /07 /juillet /2008 21:56
L'origine du mal

Ed. Anne Carrière - Thriller scientifique - Avril 2008 - 464 pages

Présentation de l’éditeur
 : Dans un futur beaucoup trop proche, un supervirus, issu d’une manipulation accidentelle, a exterminé en quelques jours la population du continent nord-américain. La communauté internationale a réagi en créant une institution supranationale nommée l’INGEN, qui contrôle et centralise toutes les recherches génétiques et veille à ce que plus aucun scientifique ne manipule le génome humain.

Guillaume Beaumont, jeune prodige français, fait ses débuts à l’INGEN. Ses résultats au concours d’entrée le promettent à un avenir brillant. Sa déception est immense lorsqu'il découvre qu’il est affecté au département de Yohann Van Helmont, un des directeurs de l’INGEN, mais aussi un mystique qui semble s’intéresser davantage à l’alchimie, la kabbale et l’histoire des religions qu’à la recherche pure.

Mais voilà qu’une série de meurtres ensanglante la petite communauté de l’INGEN, et Van Helmont semble voir en Guillaume un enquêteur providentiel, même si celui-ci ne comprend pas pourquoi son fantasque mentor lui confie cette mission. D’autant que, derrière les assassinats, l’enjeu se révèle bien vite d’une importance planétaire.

Mon avis : "Partez à la découverte de vos origines et de l’évolution de l’éspèce humaine". Telle est l’invitation de Gilles Haumont à ses lecteurs. La science est au cœur de l’action. L’étude du génome humain et de ses manipulations génétiques. Et les dérives qui vont en découler ne présagent rien de bon ! Guillaume Beaumont, tout juste arrivé à l’INGEN va se retrouver mêlé aux évènements qui secouent le monde de la génétique. Il va devoir réviser sa conception de la recherche et de ses têtes pensantes. Un autre univers - auquel il n’adhère pas - va se révéler à lui et remettre en question sa vision sur la théorie de l’évolution. Celui de l’alchimie, science ésotérique dont un des symboles est le caducée d’Hermès. Ce dernier ressemble étrangement à la double hélice de l’ADN.

 

L’écriture rythmée, les chapitres courts donnent à la lecture une belle cadence. Récit d’anticipation, quête initiatique et thriller scientifique, l’auteur nous promène entre érudition, réflexion et évasion. Malgré une mise en place de l’intrigue un peu longue "l’origine du mal" est un premier roman osé mais réussi !

Ma note : undefined 

 

Partager cet article
Repost0
28 juillet 2008 1 28 /07 /juillet /2008 19:31

v-murena.png

Je profite de ma précédente note de lecture de BD pour poster ce billet. Après l’index des sites de l’imaginaire, voici l’index des sites dédié à la Bande Dessinée. J’ajoute aussi que j’ai fait un peu le ménage dans les rubriques de gauche. J’ai fusionné SWAP et Challenge et créé un nouvelle rubrique : Index des sites. On y retrouvera les sites classés par genre sans oublier ceux des maisons d’édition. C’est bien plus pratique, non ? Une vrai caverne d’Ali baba pour vous, je l’espère ! Des sites mais aussi des blogs de lecteurs, dessinateurs et scénaristes : Mise à jour le 12/03/09


                                                                            - Jean-Paul Bordier :  LIEN.gif  N
- BD Gest’ : LIEN.gif
                                                                                - Barbara Canepa :  LIEN.gif

- Soleil Celtic :  LIEN.gif                                                                        - Crocogoule :  LIEN.gif

- Phylactu :  LIEN.gif                                                                                      - Djief :  LIEN.gif

- Samba Bugatti :  LIEN.gif                                                 - Fargo BD :  LIEN.gif  N
- Planète BD :
  LIEN.gif                                                                            - Anthony Jean :  LIEN.gif

                                                                              - Jérémy :  LIEN.gif  N
- La Provence blog BD :
  LIEN.gif                                                - Jacques Lamontagne :  LIEN.gif

- Un monde de bulles :  LIEN.gif                                                       - Daniel Maghen blog :  LIEN.gif

- Sambre - Yslaire :  LIEN.gif                                                - Loïc Malnati :  LIEN.gif 
                                                                                                                                   - Laurent Paturaud :  LIEN.gif

                                                                                                                                   - Emmanuel Roudier :  LIEN.gif

 - Le bâtard de Kosigan :  LIEN.gif  Nouveau                         - Béatrice Tillier :  LIEN.gif  
- Magnus :  LIEN.gif  N                                                  - Yslaire :  LIEN.gif 
- Succubes :  LIEN.gif  N   
- Le trône d'argile :  LIEN.gif  N   

Partager cet article
Repost0
28 juillet 2008 1 28 /07 /juillet /2008 12:52

Illustration de Yan' Dargent


Les lavandières de la nuit
 

Le cœur lourd de péchés, ivre est le passant,

Qui sous un clair de lune d’été va, errant.

Envoûté par une mélopée, la nuit du solstice,

Il va à pas de loup vers la source du maléfice.

 
Clapotis et chuchotis le mènent au lavoir

Où de pâles ombres le hantent sans espoir.

Inlassablement, elles lavent maints linceuls,

Appelant sans fin à elles, les pauvres hères.
 

Point de salut pour qui croise leur chemin !

Et le voici, pauvre badaud, prêtant ses mains ;

Et le voilà, à genoux aux bord du vieux lavoir,

lessivant, essorant son suaire sans le savoir.
 

Alors, tordant en hâte le drap du mauvais côté,

Il vit un rictus s’animer sur leurs sinistre traits ;

Malheur à toi mortel ! s’écrièrent-elles, s’éclipsant.

La mort lui vint sous les traits de l'ankou grimaçant.

Laetitia la liseuse

Partager cet article
Repost0
24 juillet 2008 4 24 /07 /juillet /2008 14:55
La légende du Changeling, Tome 1 : Le mal-venu

Tome I, le mal-venu - Ed. le Lombard - Juin 2008 - 56 pages

 

Présentation de l’éditeur : Dans les forêts de la lande du Dartmoore, se cachent bien des secrets et se tapissent des créatures de légende inaccessibles à qui ne sait pas ouvrir les yeux. Mais, Scrubby n’est pas de ceux-là. Enfant des fées, échangé à la naissance avec un petit humain, il a reçu le merveilleux en héritage. Et si, bientôt, il doit quitter sa forêt pour la jungle qu’est le Londres du XIXe Siècle, sa forêt, elle, ne le quittera guère…


Mon avis
 : C’est à un conte féerique doublé d’une chronique sociale que nous convit Pierre Dubois. Ce dernier nous transmet un peu de son savoir du folklore féerique et le distille juste assez pour éveiller notre curiosité. Nous suivons à travers la campagne anglaise puis plus tard dans les ruelles de Londres, le petit Scrubby, un enfant des fées que l’on nomme aussi changeling - Il s’agit donc d’une substitution orchestrée par les fées. Ces dernières enlèvent un nourisson non baptisé puis l’échange contre un changeon. Une sorte de leurre pour tromper les parents - mais revenons à notre sujet ! En grandissant, l’enfant va faire d’étonnantes rencontres comme celle du petit peuple, de ce vieil homme plein d’érudition et de sagesse ou de ce mystérieux personnage au regard incandescent. Mais la misère rurale s’installe et pousse de nombreuses familles vers Londres en pleine révolution industrielle. Une nouvelle vie commence…

 

Xavier Fourquemin aux dessins sait adapter son trait aux situations, décors et personnages. La campagne évolue joliement au fil des saisons, une ambiance champêtre, bourgeonnante à contre-courant du Londres des bas-fonds sordides et peu sûrs. Les proportions de notre petit Scrubby peuvent en étonner certains mais lui donnent en revanche un air de gavroche, débrouillard, facétieux et surtout très attachant. Les couleurs de Scarlett Smulkowski s’ajuste de belles manières au dessin. La mise en place de l’intrigue et des personnages est faite, place à l’histoire dans le prochain tome ! Une belle légende urbaine.

Ma note :
   undefined

Partager cet article
Repost0
22 juillet 2008 2 22 /07 /juillet /2008 15:07
Charles Edouard Stuart : Un prince des ténèbres

Editions du Rocher - Biographie - Mai 2008 - 271 pages

 

Présentation de l’éditeur : C’est du Dumas et ce n’est pas du Dumas.

C’est du Dumas, car il y a de l’intrigue - politique et amoureuse -, de l’espionnage - au Vatican, à Londres, à la Cour de Louis XV -, des voyages périlleux par terre et par mer, des combats, tantôt triomphants et tantôt désespérés dans les lointaines montagnes d’Ecosse, des enjeux dramatiques ; l’issue de la guerre de la succession d’Autriche, la Couronne d’Angleterre, d’Irlande et d’Ecosse, la pérennité d’une grande dynastie, celle des Stuart - et peut-être celle des Bourbon aussi.

Et ce n’est pas du Dumas, car c’est de l’histoire.

Le prince Charles Edouard Stuart, né à Rome en 1720, fut le dernier espoir de sa lignée. Beau, charmeur, courageux mais buté, égoïste et colérique, il consacra sa vie à la reconquête de ses royaumes britanniques, dont son grand-père avait été chassé en 1688. Dans ce but, il parvint à mettre à contribution, successivement ou simultanément, le Saint Siège, les whigs anglais, les clans écossais, les rois d’Espagne et de France et une grande partie de la noblesse française. Les échecs ne firent que redoubler son énergie. Dans sa vie privée - ses rapports avec les femmes furent tumultueux - comme dans sa vie publique, cependant, ce beau prince charmant eût vite fait de se faire détester de ceux qu’il avait d’abord séduits. Aussi ses triomphes se transformèrent-ils en désastres - celui de Culloden, notamment - contre lesquels il s’obstina à lutter avec une énergie inépuisable. Et, dernière ironie à laquelle même Dumas n’eût sans doute pas songé, Charles Edouard, alors même qu’il sombrait dans la déchéance alcoolique, fut très sciemment transformé en légende populaire et patriotique - mais au service de ses ennemis de toujours.

À la fois dernier prince de droit divin et premier héros romantique, Charles Edouard Stuart a jusqu’ici appartenu davantage à la littérature qu’à l’histoire. Son rôle dans le déroulement des grands drames politiques et militaires du XVIIIe siècle fut cependant loin d’être négligeable. Il se situe à ce moment charnière où les intrigues des cours s’effacent devant les mouvements d’opinion. Les poètes ont dit de Charles Edouard qu’il était la victime prédestinée d’une malédiction du destin. Mais quel sera le verdict de l’Histoire… ?

Citation : "Le prince Charles Edouard Stuart est à la fois un acteur de l'Histoire et un personnage de légende, et c'est surtout en cette dernière qualité qu'il est connu et reconnu."

Mon avis : Cette biographie a le souffle épique du roman d’aventure et la rigueur d’une étude complexe sur un sujet qui est ici le dernier prétendant jacobite aux trônes d’Angleterre, d’Ecosse et d’Irlande. Surnommé Bonnie Prince Charlie, il mena une vie des plus mouvementées avec pour unique motivation de rendre la couronne au prétendant Jacques dit le chevalier de Saint-George, son père éxilé à Rome. Nous découvrons outre la vie de cet étonnant personnage historique, les contextes historique et géographique de ce XVIIIe siècle et les relations fluctuantes entre différents royaumes tels la France, l’Angleterre, l’Italie, l’Espagne et la Prusse.

 

D’origine écossaise, l’auteur James Mc Cearney est Professeur et historien à Paris. Ses qualités d’écrivain et d’historien donne à cet ouvrage une belle fluidité sans trop de lourdeurs. Par ce témoignage historique, il apporte une interprétation toute personnelle des faits et se pose en gardien de la mémoire écossaise. Pour clore ce livre, James Mc Cearney cite en annexe ses nombreuses sources. De la vie tumultueuse de Charles Edouard Stuart, le lecteur tirera ses propres conclusions et peut-être même une leçon de morale.


Ma note :

Partager cet article
Repost0
20 juillet 2008 7 20 /07 /juillet /2008 11:56

Oui je sais ! je ne brille pas par ma rapidité en ce moment mais il fait tellement beau que le rythme de mes lectures en pâtit !  En attendant le prochain billet lecture, je vais dresser une liste de site par genre littéraire que je visite. Il serait intéressant que vous laissiez vous aussi vos lieux de perdition sur la toile. Je les rajouterais à la liste. Je vais commencer par les sites de l’imaginaire qui englobent « fantastique, SF, fantasy, merveilleux » :

- ActuSF :
LIEN.gif                                                             - Le Fantastique.net : LIEN.gif
- ArcaneSFantasy : LIEN.gif                                         - La Lune Mauve : LIEN.gif  News
- Les Chroniques de l'imaginaire : LIEN.gif 
Librairie Critic  : LIEN.gif                                    - Livrolibre : LIEN.gif
- Cafard Cosmique : LIEN.gif                                        - Mythologica : LIEN.gif
- Elbakin : LIEN.gif                                                               - Mes Imaginaires : LIEN.gif
- Erwelyn : LIEN.gif                                                              - Noosfere : LIEN.gif
- Fantastinet : LIEN.gif                                                       - Psychovision : LIEN.gif
- Fantsy.fr : LIEN.gif                                                            - Scifi-Universe : LIEN.gif
- Fées Divers : LIEN.gif                                                      - Vampirisme.com : LIEN.gif
- Khimaira : LIEN.gif                                                              - Yozone : LIEN.gif
- La Crypte : LIEN.gif
                                                              

Partager cet article
Repost0
13 juillet 2008 7 13 /07 /juillet /2008 14:55

Le retour du tag. Et c’est Isil, l’auteur du fait. Il faut donc, pour chaque lettre de l’alphabet, trouver le nom d’un auteur que l’on apprécie le plus accompagné du livre que l’on préfère. Tâche plutôt difficile car pour certaines lettres, les noms d’auteurs se bousculent alors que pour d’autres, c’est le vide sidéral. Et c’est là que je m’aperçois que je n’ai toujours rien lu de Zola, Yourcenar ou encore Quignard. Il me reste plus qu’à combler ces lacunes.



A … Auel M. Jean - Les enfants de la terre (Roman historique)

B … Brontë Emily - Les Hauts de Hurlevent (Classique)

C … Cabasson Armand - Loin à l’intérieur (Recueil fantastique)

D … Dufaux Jean - Murena (BD historique)

E … Ende Michaël - L’histoire sans fin (Fantasy)

F … Feist Raymond E. - Faërie (Fantasy)

G … Gedge Pauline - Les seigneurs des deux terres (Roman historique)

H ... Hoffmann E. T. A. - Contes (Fantastique)

I … Istin Jean-Luc - Les druides (BD Fantasy)

J … Jarry Nicolas - Le trône d’argile (BD historique)

K … Kafka Franz – La métamorphose (Classique)

L … Lagerlöf Selma – Le livre de noël (Recueil scandinave)

M … Morrison Tony - Beloved (Roman étranger)

N … Nohant Gaëlle - L’ancre des rêves (Roman français)

O … O’Brien Edna - La maison du splendide isolement (Roman étranger)

P … Poe Edgar Allan - Ligéa (Fantastique)

Q …

R … Ray Jean - Malpertuis (Fantastique)

S  … Scott Walter - Le nain noir (Classique)

T … Tolkien J.R.R. - Les enfants de Hurin (Fantasy)

U …

V … Villiers de l’Isle-Adam Auguste - Véra (Classique)

W … Woods Stuart - Le lac aux sortilèges (Polars)

X, Y, Z 


                        Puisqu'il faut poursuivre la chaîne, je vais taguer Sentinelle, Marco et Psyché

Partager cet article
Repost0
10 juillet 2008 4 10 /07 /juillet /2008 15:36

Le mois de juillet est bien tranquille du côté des parutions littéraires. Un petit répit pour notre budget livresque. N'hésitez pas à laisser, vous aussi, en commentaires vos achats du mois ou sorties qui vous tentent. Voici de mon côté ma petite sélection du mois avec comme toujours différents genres à vous proposer :

 

Le livre de poche

- Les ancêtres d’Avalon – Marion Zimmer Bradley (Fantasy) 09/07/2008

 

Pocket

- Un horizon de cendres – Jean-Pierre Andrevon (Fantasy) 03/07/08

 
Le Calepin Jaune

- Le crépuscule des loups – Charlotte Bousquet  (Anthologie)  ???/07/2008

 
Albin Michel

- Mortelle Eternité – Denis Marquet (Thriller) 06/07/08

 
Soleil Celtic

- Recueil – Les contes du Korrigan Tome I et II (BD) 23/07/08


          
                   

Partager cet article
Repost0
5 juillet 2008 6 05 /07 /juillet /2008 07:48

Le SWAP ETERNEL FEMININ arrive à son terme. Il est temps de déballer le colis et de vous présenter tout ces petits trésors. Petit rappel : le thème en était la lecture et la musique. La femme étant à l’honneur, le colis devait donc contenir un livre et un CD signé par l’une d’elles. Et c’est Anjelica qui a organisé ce swap. Un grand merci à elle !

 

 

C’est avec une grande curiosité que j’ai découvert le nom de la personne qui m’avait concocté ce paquet et plutôt bien garni d’ailleurs. La blogosphère littéraire est si immense que je ne connaissais même pas mon bienfaiteur. Eh oui car il s’agit bien d’un swappeur. J’ai nommé Yohan, le seul homme du swap. Encore une découverte !

 

A l’ouverture du colis, de nombreux paquets m’attendaient joliment emballés accompagnés d’une carte toute féminine. J’ai donc résisté à l’envie de me jeter dessus et pris mon APN pour vous, chers lecteurs. Et voilà les objets tant convoités !

 

- "Chimères" de Nuala O’Faolain. Un livre mystérieux et féminin vu la couverture et son résumé.

- le CD d’Emilie Simon que je rêvais de découvrir dans son intégralité. Voilà qui est fait !

- Une artiste que Yohan voulait me faire connaître, Jeanne Cherhal  avec son album "l’eau".

- Un savon rose aux odeurs envoûtantes rose et pomme sur son joli socle de bois.

- Une tablette de chocolat au lait et au miel, un vrai délice !

- Et de la pâte de fruits venue de très loin que je me réserve pour mes sorties vélo. Idéal pour booster l’organime et éviter le coup de barre.



 

Un sans faute pour l’ami Yohan. 1000 fois merci à toi. Et à bientôt sur la blogosphère.

 

Et bravo à Anjelica pour ce swap qui ne peut que donner l’envie de recommencer l’aventure !

Partager cet article
Repost0
30 juin 2008 1 30 /06 /juin /2008 10:04
Ewen - Tome 1 : AlisEd. Daniel Maghen - BD Fantasy - Juin 2008 - 88 pages

 

Résumé : Dans la chaleur d’un soir d’été, la vie paisible des Slivens, peuple de cultivateurs, est troublée par l’arrivée des Norwegs, des envahisseurs déterminés à conquérir ces terres fertiles. La guerre est inévitable et les Slivens, n’étant pas préparés à l'affrontement, sont vite repoussés à l’intérieur des terres. Néanmoins, une lueur d’espoir naît quand un guerrier, Ewen, le frère du Dragon et héros de légende s’oppose à l’ennemi. Dès lors, son destin croisera celui de la belle Alis et d’autres personnages clés comme Budoc le fou et Riwall, un poète Norweg. Le chemin sera long et semé d’embûches pour nos quatre protagonistes et les personnalités vont se révéler peu à peu.

 

Mon avis : Ce tome I portant le doux nom d’"Alis" est une belle surprise graphique. En effet, Andreï Arinouchkine nous éblouit par ses dessins et ses aquarelles. C’est incontestablement le point fort de la BD. Des paysages enchanteurs, des saisons habilement rendues qui défilent sous nos yeux, des jeux d’ombres et de lumières à couper le souffle, le dessinateur nous emmène loin dans son univers et l’on s’y plonge sans se faire prier. Et que dire des personnages ! Ils exhalent tout une palette d’émotions, de sentiments. L’expression « les yeux sont le miroir de l’âme » prend ici tout son sens.

 

Ce récit héroïque reste malgré tout léger du fait de son scénario et du peu de dialogue. Est-ce une volonté de l’auteur Tiburce Oger ? une sorte d’introduction, de mise en place ? La lecture est de ce fait très rapide et nous laisse sur notre faim. Et pour clore ce bel ouvrage, les éditions Daniel Maghen nous offrent en supplément un cahier de croquis de 32 pages. Un second tome très attendu pour confirmer ou non cette impression de lecture.

Ma note :
 
  undefined

Partager cet article
Repost0

Ma Lecture du moment . . .


"Le Trône de Fer"
George R.R. Martin

 

DarkFantasy
J'ai lu - Intégrale II

Avis à la population...


        
  Wikio - Top des blogs - Litterature    

Mes Notes de lecture...

  Coup de coeur 

 
Chef d'oeuvre
 Excellent
 Bon (mais...)
 Passable
 A éviter

Mes Coups de coeur 2009

Les Chants de la Walkyrie 


Orgueil et préjugés : Edition spéciale
 
Les âmes brûlées