Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog Littéraire

  • : Au fil de mes lectures
  • : Mes notes de lecture...Vous y trouverez des genres divers, le fantastique, le polars, le roman historique, la fantasy, la littérature française et étrangère...
  • Contact

" La liseuse " de Fragonard

La-liseuse-copie-2.jpg

Entrez Votre Recherche

Mes Fées et Gestes

 






 

 

Les Archives

...

Avertissement au lecteur qui se risque en ces lieux !
Bienvenue sur mon blog entièrement dédié à l'une de mes passions, les livres. C’est une façon pour moi de garder une trace de mes lectures mais aussi de les partager avec d’autres passionnés et d’échanger des impressions et avis que je souhaite constructifs. 
Bien sûr, mes avis sont personnels et n'engagent que moi.
Bonne balade chez Laetitia la liseuse.

28 juin 2008 6 28 /06 /juin /2008 17:13

Ed. Au Diable Vauvert - Thriller - Mai 2008 - 504 pages

 

Présentation de l’éditeur : A l’université de Grenoble, Nathan Seux travaille sur la sexualité. Ses recherches convergent vers un étrange laboratoire qui prétend utiliser génétique et nanotechnologies dans des buts alarmants : marketing, contrôle du corps et de l’esprit, « amélioration de l’homme ». Il cherche à en savoir plus, mais ses étudiants sont assassinés les uns après les et toutes ses pistes semblent déboucher sur des bains de sang.

En Allemagne, aux Etats-Unis et en France, un mystérieux groupe se revendique de cultes préchrétiens disparus et œuvre clandestinement à l’avènement des anciens dieux.

Quels liens unissent tous ces scientifiques apprentis sorciers en quête d’un « homme meilleur » ? Et qui est vraiment la jeune Jézabel, élevée dans le secret par un père paranoïaque et promise à un grand destin ? Pourchassés, acculés, Nathan et ses amis vont essayer de mettre à jour et de déjouer une menace bien plus terrifiante que tout ce qu’ils osaient imaginer.

Biographie de l’auteur : Né en 1975 en Ardèche, ingénieur de recherches en sciences humaines et sociales sur l’industrialisation des rapports sociaux, le contrôle social et les technologies de l’information et de la communication, Marin Ledun vit à Grenoble. Citoyen engagé dans le mouvement social radical, déjà auteur de nombreux articles et ouvrages de recherche, marathonien, peintre et guitariste, Modus operandi est son premier roman. Son blog  (Source : Au Diable Vauvert).

Mon avis : Alternant action et théorie, Marin Ledun nous livre un second roman qui démarre tambour battant. Un savant mélange de thriller saupoudré de délires mystiques, de maîtrise des corps par les nanotechnologies et de marketing viral aux tentaculaires réseaux de diffusion comme internet. Nathan se retrouve - par ses recherches - impliqué dans un monstrueux projet qui le dépasse. Bien malgré lui, le jeune professeur va mêler ses amis à une entreprise diabolique, l’amélioration de l’éspèce humaine.

 

La narration quant à elle est efficace, les chapitres se croisent à différentes époques avec de nombreux retours dans le temps. Quelques vingtaine d’années en arrière. Le voile se lève peu à peu. L’écriture est énergique et très visuelle. Les rebondissements s’enchaînent à un rythme haletant, le suspense est au rendez-vous. Les explications théoriques de Marin Ledun sur le marketing et les technologies restent très accessibles malgré quelques concepts assez complexes mais qui ne gênent en rien la fluidité du récit.

 

De plus, l’écrivain pousse le lecteur à la réflexion en soulevant les menaces possibles des travers de la science et des nouvelles technologies. En effet, les dérives qui en découlent sont ici poussées à l’extrême via les nanovirus, les manipulations génétiques et autres expériences à faire froid dans le dos. A noter que deux autres suites de Marketing viral devraient voir le jour.


Ma note :

Partager cet article
Repost0
20 juin 2008 5 20 /06 /juin /2008 18:22

Coupures irlandaises

Editions Futuropolis – Mai 2008 – 80 pages  coeur-chouette.gif

 

Présentation de l’éditeur : À l’occasion d’un voyage linguistique à Belfast, deux jeunes bretons, Nicolas et Chris, découvrent la dure réalité du conflit Nord Irlandais. Le voyage est long pour les apprentis polyglottes et l’arrivée en Ulster les surprend. Pluie, grisaille, douaniers nerveux, pluie, militaires, barrages, pluie…

Autre déconvenue : nos deux amis n’habiteront pas sous le même toit, Nicolas restera dans une famille ouvrière catholique alors que Chris doit se rendre chez une famille protestante nettement plus aisée. Chris se sent peu d’affinités avec eux. Trop gentils pour être honnêtes. Mais pour les deux jeunes gens, la découverte de l’Irlande passera également par la découverte des filles…

Un dossier de 16 pages complète ce récit avec la participation d'historiens spécialistes de l'Irlande du nord, mais aussi de différents acteurs du récit et du conflit.

 

Mon avis : 1987. Entre fiction et autobiographie, Kris signe une chronique sociale des plus poignantes. C’est au travers du regard insouciant de deux adolescents bretons, Chris et Nick, que nous découvrons le quotidien des irlandais, qu’ils soient catholiques ou protestants. Au fil des jours, la réalité va peu à peu les marquer. Un drame se prépare. C’est la fin de l’insouciance.

 

Le dessinateur Vincent Bailly opte pour des couleurs directes, un graphisme vaguement flou mais coloré. Le climat de tension qui règne en Irlande du Nord est remarquablement bien rendu. Une belle harmonie entre  illustrations et scénario.

 

Ce récit est suivi d’un dossier très enrichissant mais surtout passionnant de 15 pages dans lequel témoignent journalistes, historiens et autres spécialistes de la question irlandaise. L’histoire de ce conflit nord-irlandais nous apparaît plus clairement. Nous y découvrons aussi le témoignage de Sorj Chalandon, grand reporter pour le journal Libération et auteur de "Mon traître". Un roman à la fois autobiographique et fictif. Deux lectures très utiles pour qui veut en savoir plus !

Ma note :
                                                                                 Découvrez l'avis de Levraoueg

Partager cet article
Repost0
14 juin 2008 6 14 /06 /juin /2008 17:51

Je suis vraiment gênée d’avoir laissé le blog en plan ces derniers jours.  En fait, j’ai un peu déserté les blogs en général. L’overdose me guette. Je prends mes distances quelques jours. Promis, je me rattrape la semaine prochaine en vous visitant. Toutes mes excuses pour ne pas avoir répondu à vos commentaires. D'ici là, je vous laisse en compagnie de Lliane.



Les Chroniques des Elfes, Tome 1 : Lliane

Ed. Fleuve Noir - "Lliane" Tome I - 276 pages -  Mai 2008

 

Présentation de l’éditeur : La forêt d’Eliande résonne d’une plainte lugubre. Les arbres, les animaux et la terre elle-même ont peur. Depuis que les hommes ont pénétré la forêt des elfes pour y construire leurs églises et y installer leurs villages, des meutes de loups noirs assoiffés de sang et menés par des kobolds sèment la terreur. La guerre est inévitable. Arianwen, la reine des elfes, réunit l’ensemble de ses sujets pour essayer de vaincre l’armée des Terres noires qui obéit aux Gobelins, les guerriers d’élite de Celui-qui-ne-peut-être-nommé… Mais une autre tragédie guette le roi et la reine des elfes. Leur fille, la princesse Lliane, est envoûtée par le jeune humain que les elfes ont sauvé, et les runes ont prédit que le destin de cet étrange adolescent et celui de Lliane seraient liés, inexorablement…

Mon avis : Bien après le succès mérité de la trilogie des elfes, Jean-Louis Fetjaine nousimg214/9472/ophelia1894bf4.jpg revient de plus belle et nous ramène aux origines de cette grande épopée. "Lliane" est le premier tome de cette préquelle. Le lecteur retrouve quelques personnages de la trilogie comme Llandon, Lliane et Llaw et découvre qu’à l’époque, Hommes et Elfes ne sont l’un pour l’autre qu’une vague légende que de graves évènements vont pousser à revoir leur croyance. Une ombre menaçante venant des montagnes noires approche… Le temps de la paix entre les peuples est révolu. Commence alors une lutte acharnée mais incertaine !

 

L’écriture est toujours aussi plaisante, fluide avec des chapitres courts et alternant les points de vue. Le style, lui, reste poétique mais aussi plein de fureur. Et la magie opère nous entraînant à la poursuite de nos héros se battant avec rage contre les troupes innombrables de Celui-qui-ne-peut-être-nommé. Point très intéressant, l’auteur parsème son récit d’une autre histoire, celle des grandes batailles des anciens temps où s’affrontaient les dieux celtiques appelés Tuatha Dé Danaan, les êtres monstrueux nommés Fomoraig et d’autres démons connus sous le nom de Fir. Bref, nous découvrons pour notre plus grand plaisir une part fascinante de la mythologie celtique. Une suite très attendue qui nous réserve à n’en pas douter de nombreux rebondissements !!!

Ma note :
undefined

Partager cet article
Repost0
6 juin 2008 5 06 /06 /juin /2008 09:39

Le mois de juin regorge de sorties en tout genre. J’ai donc sélectionné des livres qui cadrent avec mes goûts pour le plus grand plaisir (…) de ma PAL. C’est aussi la découverte de nouvelles maisons d’éditions comme Milady qui sort ses premiers livres dont une collection en poche. Notez bien que ce mois-ci paraît au Livre de Poche, "Lord James" de Catherine Hermary-vieille et chez Pocket, "Pig Island" de Mo Hayder, lectures que je vous conseille vivement pour vos vacances. L’un vous fera remonter le temps à l’époque des Jacobites et l’autre vous fera frissonner.

 

Le livre de poche

- La veuve du sud – Robert Hicks  (Littérature étrangère) 11/06/2008

- Alex Cross : grand méchant loup – James Patterson  (thriller) 11/06/2008

- Le papillon des étoiles – Bernard Werber (Science-Fiction) 04/06/2008      

- Stigmate – Jérôme Camut  (thriller) 04/06/2008

 

Pocket

- Les reines pourpres – Jean-Louis Fetjaine (Roman historique) 19/06/08

- La rivière des âmes – Mireille Calmel (Roman français) 05/06/08  

 
Griffe d’encre

- La vieille anglaise et le continent – Jeanne A. Debats – (Novella) - 05/06/2008

 
Milady

- Légende – David Gemmell (Fantasy Poche) 06/06/08

 
Viviane Hamy 
- Un lieu incertain – Fred Vargas (Polar) 25/06/08

Bragelonne

- Le secret de Crickley Hall – James Herbert (Fantastique) 26/06/08

 

Les moutons électriques

- Avant l’hiver – Léa Silhol (Fantasy)  20/06/2008
  

Delcourt

- Le trône d’argile III – Jarry/Richemond (Bande dessinée) 18/06/08

 

Soleil

- Les druides IV   Jacques Lamontagne (Bande dessinée) ???

- Le cinquième évangile   Jean-Luc Istin (Bande dessinée) ???

- Hanté   Collectif (Bande dessinée) 25/06/2008

- Mortemer   Collectif  (Bande dessinée) ???

 

Daniel Maghen

- Ewen   Tiburce Oger (Bande dessinée) 19/06/2008

        

Partager cet article
Repost0
4 juin 2008 3 04 /06 /juin /2008 08:06
Toujours dans le cadre du SWAP ETERNEL FEMININ d'Anjelica, je vous propose une chanson suave, un clip enchanté et une chanteuse à l'imaginaire débordant. Emilie Simon est une auteure, compositeur et interprète française de musique électro-pop.


Partager cet article
Repost0
31 mai 2008 6 31 /05 /mai /2008 10:47

Le catalogue France loisirs été 2008 est arrivé dans les boîtes aux lettres. Je ne sais pas vous mais  je le trouve de plus en plus intéressant ce catalogue. France loisirs se diversifie de plus en plus je trouve. J’ai sélectionné quelques petites nouveautés plus qu’alléchantes :



Maximum Ride de James Patterson

 

Vous aimez X-Men ? Faites la connaissance de Max, Fang, Iggy, Nudge, Gazzy et Angel, six gosses échappés d’un laboratoire ultra secret. Ils sont le fruit d’une expérience génétique délirante. Leurs capacités sont exceptionnelles. Malheureusement, celles de leurs poursuivants le sont aussi.




Rebecca de Daphné du Maurier

 

Un an après sa mort, le charme noir de Rebecca, la première Madame de Winter, belle, troublante, admirée de tous, tient encore en son pouvoir le domaine de Manderley et ses habitants. La nouvelle épouse de Maxim de Winter, jeune et timide, pourra-t-elle échapper à cette ombre inquiétante ? Un chef-d'œuvre immortalisé par Hitchcock qui a fasciné depuis sa parution plus de 30 millions de lecteurs à travers le monde !

 


La servante insoumise de Jane Harris

 

Fuyant une mère indigne et un passé sordide, la jeune Bessy trouve une place de servante auprès de la ravissante Arabella, jeune femme hypersensible et quelque peu excentrique. Entre ces deux femmes esseulées, une tendre mais étrange amitié va bientôt se nouer. Mais les sombres secrets sont nombreux dans le vieux manoir isolé... 





 

La boîte à beauté des paresseuses d’Anita Naik

 

La boîte à beauté renferme l'essentiel pour vous faire plaisir et vous faire belle sans chichis. Parce qu'être paresseuse et le rester, c'est tout un art ! À l'intérieur, trois guides qui vous invitent, sans jamais chambouler vos habitudes, à souligner votre charme naturel et à vous modeler une silhouette digne du bikini de vos rêves. Enfin, cerise sur le gâteau, vous découvrirez comment pimenter votre vie sexuelle (presque) sans lever le petit doigt. 




Fascination de Stéphanie Meyer

 

Bella, seize ans, décide de quitter l'Arizona ensoleillé où elle vivait avec sa mère, délurée et amoureuse, pour s'installer chez son père, affectueux mais solitaire. Elle croit renoncer à tout ce qu'elle aime, certaine qu'elle ne s'habituera jamais ni à la pluie ni à Forks où l'anonymat est interdit. Mais elle rencontre Edward, lycéen de son âge, d'une beauté inquiétante. Quels mystères et quels dangers cache cet être insaisissable, aux humeurs si changeantes ? À la fois attirant et hors d'atteinte, au regard tantôt noir et terrifiant comme l'Enfer, tantôt doré et chaud comme le miel, Edward Cullen n'est pas humain. Il est plus que ça. Bella en est certaine.

 

Vous aurez remarqué le dernier livre que j’ai inclus sur les bons conseils de nombreuses blogueuses qui sont tombées sous le charme de – je cite France loisirs – « Un héros dangereusement ensorcelant : Edward, son sourire angélique, son regard fascinant, sa voix enivrante... Et toi, sauras-tu lui résister ? » Bah, faut voir…

Et vous, quelles sont vos sélections du trimestre ?

 

Partager cet article
Repost0
30 mai 2008 5 30 /05 /mai /2008 14:12

CrocsEditions Grasset - Avril 2008 - 384 pages

Présentation de l’éditeur : Dans un Los Angeles contemporain et crépusculaire, de jeunes cols blancs, avocats ou hommes d’affaires, se croisent, se toisent, se flairent – et se métamorphosent en chiens sanguinaires. Descendants d’une très ancienne race de loups-garous qui régnaient sur le désert sauvage qu’était jadis l’Amérique, ils ont survécu, se sont adaptés et évoluent à présent, incognito, au cœur de la ville, semant la terreur et s’accouplant dans les collines de Mulholland Drive… Lark est le chef charismatique de ces hommes-loups ; mais lorsqu’il est trahi par l’un de ses fidèles lieutenants, la guerre des gangs est lancée entre les meutes rivales qui se disputent le territoire et bientôt la ville entière. Sous le regard impuissant du détective Peabody arrivant toujours trop tard sur les scènes de carnage que les lycanthropes laissent dans leur sillage, traqués par Anthony, loser à la dérive recruté comme « chasseur de chiens », ces monstres modernes, bien loin des images convenues des légendes populaires, vont mettre les rues à feu, à sang et à crocs. Fantaisie gore sur le mythe des loups-garous, conte érotique et sanglant, tragédie shakespearienne d’amour et de vengeance, magnifique portrait de Los Angeles, hommage au polar classique américain empruntant aux codes du roman pulp à la Elmore Leonard, de la BD ou du film d’épouvante, Crocs est aussi une épopée intégralement écrite en vers libres, mêlant l’argot et le lyrisme sur un rythme effréné : le premier slam littéraire un ovni, un choc esthétique, et une véritable jubilation.

Toby Barlow, avec ce premier roman, revisite de manière originale le mythe du lycanthrope. Il en fait un roman nerveux, assurément déjanté mais redoutablement efficace. Difficilement classable, il emploie divers genres à lui tout seul. Du conte urbain au roman noir en passant par la fable corrosive, l’auteur nous emmène dans une lutte de pouvoir acharnée entre loups-garous, une plongée dans les noirs tréfonds de l’âme humaine et de l’instinct animal. Los Angeles est le théâtre d’une guerre sans merci entre plusieurs meutes d’hommes-chiens prêts à tout pour imposer leurs lois et leur domination.

 

Entre trahisons et aspirations, nous découvrons une histoire de pouvoirs, de vengeance mais aussi d’amour. Les nombreux personnages peuvent rendre la lecture du roman difficile d’où est essentielle une bonne concentration de la part du lecteur. Mais le plus déroutant reste le style. Une écriture sous forme de versification, une poésie crue et rythmée, aux airs de slam, art populaire. Une fois passé cette étrangeté, nous passons un très bon moment dans ce récit contemporain et bien loin des clichés habituels.


Partager cet article
Repost0
24 mai 2008 6 24 /05 /mai /2008 10:59

Point de note de lecture cette semaine. Ce sera pour la semaine prochaine. Anjelica a lancé un nouveau SWAP auquel je participe. Mon 3° SWAP. Le thème est "Livre et musique" dédié aux femmes. Le colis devra contenir un livre écrit par une femme, un CD d'une chanteuse accompagnés de petites surprises. Pour l'occasion, mon billet sera dédié à une chanteuse dont l'univers me fascine. Je vous laisse le découvrir via un clip enchanteur voir même onirique de Katie Melua, chanteuse britannique.




Katie Melua - If You Were A Sailboat
envoyé par katiemelua-fr


Une nouvelle chanteuse la semaine prochaine !
Partager cet article
Repost0
18 mai 2008 7 18 /05 /mai /2008 16:56
Les Loges funèbres

Editions Nuit d’Avril – Juillet 2006 – 192 pages

Présentation de l’éditeur
 : Une chanteuse d’opéra dont la carrière a été brisée par un terrible accident sur scène accomplit enfin sa vengeance. Un artiste aux goûts morbides décide de réaliser l’œuvre de sa vie. Sept personnes se retrouvent prisonnières d’une curieuse maison hantée, tandis que des chercheurs sont censés étudier leurs comportements face à la peur. Un jeune collectionneur met la main sur une effigie du Christ aux mystérieux pouvoirs. Le neveu d’un fabricant d’automates ne se console pas de la destruction de son mannequin préféré et, plus tard, s’y prend d’une façon étrange pour le reconstituer. Un cambrioleur spécialisé dans le vol de manuscrits découvre des versions inédites de textes de Poe, Ray et Maupassant.

Ces nouvelles étonnantes, empreintes d’une sensibilité très gothique, nous plongent dans un monde sombre et décalé, parfois burlesque, souvent provocant, toujours teinté d’une subtile impertinence… De véritables petits chefs-d’œuvre d’inspiration et d’écriture.

Sommaire :

1. Peau vive et masque mort

2. Petit théâtre d’ombre

3. Fantaisie urbaine

4. Le signe de la chouette

5. De bronze et d’éther

6. Les rouages du destin

7. Les joyaux d’Hyléna

8. Luna

9. Fragments disputés à Cerbère.

Mon avis : Ce recueil de 9 nouvelles fantastiques nous emmène dans des univers et des époques bien distincts où la cruauté narrée dans ces pages, sous bien des formes, les unit assurément. L’auteur explore des thèmes comme la folie, la vengeance et ou encore la mythologie. Cette dernière est d’ailleurs souvent liée à la religion de bien drôle de manières. La maison hantée est aussi bien exploitée. Des pièces qui deviennent mobiles, des présences qui terrorisent, des bruits inquiétants. Autre thème très présent, la télé-réalité et ses dérives inévitables. Une invitation à la réflexion sans aucun doute de la part de l’auteur.

 

La plume d’Amélith Deslandes apporte beaucoup de subtilité aux récits. Des mots riches, poétiques, évocateurs. Les chutes sont souvent singulières et laissent beaucoup de liberté d’interprétations aux lecteurs. A la fois contemporaines et classiques, ces nouvelles offrent aux lecteurs quelques heures de pures noirceurs même si le frisson n’est pas toujours au rendez-vous.

Ma note  : undefined

Partager cet article
Repost0
14 mai 2008 3 14 /05 /mai /2008 18:37

img383/7217/edenfn8.jpgEdition Griffe d'Encre - Novella - 100 pages - Avril 2008

Présentation de l'éditeur :
Un cadavre dans un glacier… Ce n’est pas le bouleversement du Landerneau archéologique consécutif à la découverte qui m’a gêné. C’est le portrait du bonhomme… « Tronche de Gargouille », je l’ai appelé. Et je l’oublierais volontiers. En tant qu’anthropologue, j’en ai pourtant vu d’autres…

… dans un monde où l’expression «  tout fout le camp  » s’applique jusqu’aux étoiles.
«  Regardez mon gosse de onze ans, il me dit l’autre soir : « Dis, papa, pourquoi la Grande Ourse, on la voit plus normalement ? » J’ai vérifié : il n’a pas besoin de binocles, mon gamin, le grand chariot, il est assez raplapla…  »

Ce n’était peut-être pas le moment idéal pour ouvrir la boîte de Pandore…


Mon avis
 : Cette novella est pour le moins singulière. Après un départ plutôt difficile tant l’attention est mise à contribution avec quelques longueurs, l’intrigue happe vite le lecteur. L’histoire débute par la découverte dans un glacier alpin d’un bien étrange corps humain à ce qu’il semble à première vue. La science est alors si avancée que des chercheurs peuvent désormais réanimer l’homme des glaces. Tronche de gargouille - le sobriquet que lui donnent ses découvreurs - est au centre de toutes les attentions. Une équipe de travail se forme pour percer les mystères de cet inconnu.

Dans un monde menacé par les catastrophes naturelles et autres présages alarmants, mieux vaut ne pas aller au-delà des limites du raisonnable. Mais l’être humain est bien connu pour aimer se dépasser. Et les conséquences en seront à la hauteur, croyez-moi ! Une lecture impliquée dont l’auteur nous propose des annexes avec rapports à l’appui, de nombreux éclairages sur les possibles technologies de demain. Au fil des pages, le mysticisme se greffe à l’enquête scientifique et nous surprend par une chute d’enfer !

Ma note :

Partager cet article
Repost0

Ma Lecture du moment . . .


"Le Trône de Fer"
George R.R. Martin

 

DarkFantasy
J'ai lu - Intégrale II

Avis à la population...


        
  Wikio - Top des blogs - Litterature    

Mes Notes de lecture...

  Coup de coeur 

 
Chef d'oeuvre
 Excellent
 Bon (mais...)
 Passable
 A éviter

Mes Coups de coeur 2009

Les Chants de la Walkyrie 


Orgueil et préjugés : Edition spéciale
 
Les âmes brûlées